15 décembre 2016 / 21:13 / il y a 9 mois

Wall Street est repartie de l'avant avec les bancaires

La Bourse de New York a fini en légère hausse jeudi, à la faveur de la bonne tenue des valeurs bancaires, qui profitent à pleine de la perspective d'une accélération des hausses de taux l'an prochain après celle, la première en un an, annoncée mercredi par la Réserve fédérale. L'indice Dow Jones a gagné 0,3%, soit 59,80 points, à 19.852,33. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 20,18 points (+0,37%) à 5.456,86. /Photo prise le 15 décembre 2016/REUTERS/Brendan McDermid

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en légère hausse jeudi, à la faveur de la bonne tenue des valeurs bancaires, qui profitent à pleine de la perspective d‘une accélération des hausses de taux l‘an prochain après celle, la première en un an, annoncée mercredi par la Réserve fédérale.

L‘indice Dow Jones a gagné 0,3%, soit 59,71 points, à 19.852,24. Le S&P-500, plus large, a pris 8,75 points, soit +0,39%, à 2.262,03. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 20,18 points (+0,37%) à 5.456,86.

Le resserrement monétaire de 25 points de base annoncé mercredi était largement anticipé par les investisseurs mais la Fed a surpris en disant prévoir trois hausses de taux en 2017, et non plus deux comme elle le laissait entendre en septembre, en partie pour anticiper l‘effet des mesures de relance promises par le président élu Donald Trump.

Cette précipitation du calendrier des hausses des taux n‘avait pas été bien accueillie mercredi par Wall Street, dont la progression est depuis des années alimentée par la politique monétaire accommodante de la Fed.

L‘indice S&P 500 de la finance a progressé de 1,01%, affichant la plus forte hausse du jour et portant son avance depuis la victoire de Donald Trump aux élections présidentielles du 8 novembre à plus de 18% contre un gain de près de 6% du S&P 500.

Et l‘indice S&P des seules valeurs bancaires a bondi de près de 25% depuis le succès électoral de Donald Trump.

Art Hogan, chargé de la stratégie chez Wunderlich Securities, a déclaré que cet élan du compartiment bancaire est aussi le reflet d‘une rotation en faveur d‘un secteur qui n‘a guère profité au cours des années précédentes de la bonne tenue de Wall Street.

Il a également souligné que la volonté affichée par Donald Trump de déréguler des pans entiers de l‘économie profitera forcément au secteur bancaire, “l‘un des plus reglémentés”.

“S‘il y a un secteur ”Trump“ dont on peut être sûr, c‘est bien le financier.”

NOUVELLE BONNE SÉRIE DE STATISTIQUES

Presque tous les secteurs du S&P 500 ont terminé dans le vert, à l‘exception du compartiment immobilier (-0,71%) et celui des biens de consommation courante (-0,25%).

Comme mercredi, le dollar et les rendements obligataires ont été fortement soutenus par la Fed, le billet vert atteignant un pic de 14 ans face à un panier de devises internationales.

La bonne tenue de la devise américaine a quelque peu pesé sur les cours du brut, guère changés après leur forte baisse de la veille, et a plombé l‘or, tombé à un creux de 10 mois et demi.

L‘envolée du marché actions depuis la victoire de Donald Trump fait craindre à certains une situation du sur-achat de Wall Street tandis que la poussée du dollar commence à susciter des inquiétudes pour les futurs bénéfices des entreprises.

“(...) Un dollar plus fort et des taux d‘intérêt plus élevés auront à un moment un effet sur les résultats. C‘est juste une question de quand et de comment”, a déclaré Paul Nolte, gérant de portefeuille chez Kingsview Asset Management.

Wall Street a été soutenue par une série de statistiques supérieures aux attentes, attestant à leur tour de la bonne santé économique du pays.

L‘activité manufacturière dans la région de New York, qui avait rebondi de manière inattendue en novembre, s‘est notablement accélérée en décembre pour atteindre son rythme le plus élevé depuis avril.

La croissance de l‘activité économique dans le nord-est des Etats-Unis a de son côté accéléré plus fortement que prévu en décembre, montre l‘enquête de conjoncture mensuelle de la Réserve fédérale de Philadelphie.

Et la confiance des professionnels du marché de la construction immobilière a fortement progressé en décembre pour revenir à son meilleur niveau depuis 11 ans et demi, selon l‘enquête mensuelle de la fédération professionnelle NAHB.

Du côté des valeurs individuelles, le titre Yahoo a cédé 6,11% à 38,41 dollars après l‘annonce par le groupe internet d‘un nouveau piratage massif de ses systèmes.

Quelque 8,18 milliards d‘actions ont été échangées ce jeudi, un chiffre supérieur à la moyenne quotidienne de 7,4 milliards observée au cours des 20 dernières séances.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below