13 décembre 2016 / 15:19 / il y a 8 mois

Le Japon s'apprête à légaliser les casinos

Le Parlement japonais devrait adopter mercredi un projet de loi controversé visant à légaliser les casinos au Japon, un texte qui ouvre la porte de la troisième économie mondiale aux entreprises de jeux. /Photo d'archives/Yuya Shino

TOKYO (Reuters) - Le Parlement japonais devrait adopter mercredi un projet de loi controversé visant à légaliser les casinos au Japon, un texte qui ouvre la porte de la troisième économie mondiale aux entreprises de jeux.

Une commission de la Chambre haute a approuvé mardi le projet de loi, en dépit des voix s'inquiétant, y compris au sein de la coalition du Premier ministre Shinzo Abe, des risques d'addictions au jeu.

Le texte a déjà été approuvé par la Chambre basse et la forte majorité dont dispose la coalition d'Abe au Sénat rend quasiment certain son adoption mercredi, dernier jour de la session parlementaire.

Des entreprises internationales et japonaises, comme MGM Resorts International et Sega, espèrent profiter de la légalisation des casinos dans l'archipel, un marché qui selon la société de courtage CLSA pourrait représenter jusqu'à 40 milliards de dollars (38 milliards d'euros) par an.

Certains membres de la coalition gouvernementale comme de l'opposition ont fait part de leurs craintes de voir se développer des troubles liées à l'addiction au jeu et prospérer le crime organisé.

"La question de savoir si les casinos apporteront ou non un plus à la société ne se résume pas à une question d'argent", a affirmé Masaaki Machida, membre d’un groupe de soutien luttant contre l'addiction au jeu. "Les coûts des traitements, des incarcérations ou des hospitalisations représenteront une perte spirituelle, économique et sociale pour le Japon."

Les partisans du projet, qui va autoriser le développement de vastes complexes associant casinos, hôtels, commerces et espaces de conférence, voient dans les casinos un moyen de développer le tourisme, un des éléments clés visant à soutenir la politique économique d'Abe.

Quelque 44% des Japonais sont opposés au projet et 12% seulement y sont favorables, 34% des personnes interrogés n'ayant pas d'opinion, selon un sondage diffusé cette semaine par la télévision publique NHK.

Thomas Wilson, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below