13 décembre 2016 / 08:08 / il y a 8 mois

Carmat "assez confiant" sur la poursuite de son programme

PARIS (Reuters) - Carmat, dont les essais de coeur artificiel sont suspendus après le décès d'un porteur de prothèse, s'est déclaré confiant sur la poursuite du programme au vu des dernières données recueillies, a déclaré mardi son directeur général sur BFM Business.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé fin novembre la suspension de toutes les implantations de la prothèse cardiaque après la mort d'un cinquième patient porteur. Carmat avait alors indiqué que les premières analyses n'avaient pas montré d'implication de la prothèse dans le décès.

"Au vu des données qu'on a recueillies avec le cinquième patient, (elles) sont vraiment très encourageantes", a déclaré Stéphane Piat. "C'est pourquoi vous me voyez assez confiant aujourd'hui."

Il a ajouté que le sujet avait été évoqué lundi lors d'un conseil d'administration du groupe.

"Jusqu'à nouvel ordre, (le programme) est (...) suspendu, nous sommes en train de répondre à l'ANSM et nous espérons pouvoir reprendre assez rapidement", a poursuivi Stéphane Piat.

L'implantation d'un coeur artificiel Carmat sur un cinquième patient avait marqué le début de l'étude dite "pivot", phase de transition entre les tout premiers essais de faisabilité et un éventuel processus de commercialisation. La nouvelle étude est plus large et assortie d'un objectif de survie plus ambitieux, car porté d'un à six mois.

Gilles Guillaume et Mathieu Rosemain, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below