12 décembre 2016 / 12:15 / dans 9 mois

Les Bourses européennes en léger repli à la mi-séance

A part Milan, qui gagne plus de 1%, les Bourses européennes étaient en léger repli lundi vers la mi-séance. À Paris, le CAC 40 cède 0,06% (-2,88 points) à 4.761,19 points vers 11h35 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,23% et à Londres, le FTSE abandonne 0,36%. /Photo prise le 8 décembre 2016/REUTERS/Ralph Orlowski

PARIS (Reuters) - A part Milan, qui gagne plus de 1%, les Bourses européennes étaient en léger repli lundi vers la mi-séance, l‘envolée du compartiment pétrolier dans le sillage du bond des cours de brut ne parvenant pas à compenser totalement le recul des autres secteurs.

De son côté, Wall Street, qui a encore inscrit de nouveaux records vendredi, devrait ouvrir sur une note irrégulière.

À Paris, le CAC 40 cède 0,06% (-2,88 points) à 4.761,19 points vers 11h35 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,23% et à Londres, le FTSE abandonne 0,36%. L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,34%, l‘EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,01% et le Stoxx 600 de 0,4%.

La semaine dernière, ce dernier avait pris 4,72%, réalisant sa meilleure performance hebdomadaire de l‘année et portant ses gains depuis la victoire de Donald Trump aux élections présidentielles américaines du 8 novembre à 5,7%.

L‘indice européen des valeurs liées au pétrole progresse de 2,16%, évoluant à un pic de 18 mois avec les cours du brut, après que les pays pétroliers non membres de l‘Opep se sont à leur tour engagés samedi à réduire leur production.

A la suite de l‘annonce de cet accord, les cours du pétrole, également aidés par un accès de faiblesse du dollar à deux jours d‘une probable hausse des taux d‘intérêt américains, bondissent de près de 4%, ce qui porte à plus de 50% les gains du Brent depuis le début de l‘année.

L‘indice pétrolier et celui regroupant les matières premières (+0,43%) sont les deux seuls à être dans le vert. Ces deux indices affichent également les meilleures performances depuis le début de l‘année, avec +19,5% pour le premier et +69,5% pour le second.

La plus forte baisse sectorielle est le fait des valeurs immobilières (-1,88%), devant celles liées aux loisirs et au transport aérien (-1,28%) et le compartiment des médias (-1,00%).

La Bourse de Milan gagne 1,12% à la faveur de la bonne tenue de son compartiment bancaire (+1,4%). La progression de ce dernier, qui reste en baisse de 40% depuis le début de l‘année, s‘explique notamment par le rebond du titre Banca Monte dei Paschi du Siena (BMPS) (+7,3%) après qu‘une source au sein du Trésor a dit que l‘Etat italien était prêt à voler au secours de la banque en difficulté.

L‘action UniCredit, qui doit également se tourner vers les marchés, prend de son côté 1,7% à la suite de l‘annonce d‘un accord avec le français Amundi portant sur vente à ce dernier de sa filiale des gestions d‘actifs Pioneer pour 3,545 milliards d‘euros.

Le titre Amundi prend plus de 8,4%, inscrivant au passage un record de 51,43 euros à la suite de la transaction, et celui de son actionnaire majoritaire Crédit agricole 0,9%.

La plus forte baisse du Stoxx 600 est le fait de Lonza Group, dont le titre perd plus de 7% après que groupe suisse des sciences de la vie a confirmé lundi qu‘il poursuivait des discussions en vue d‘acheter Capsugel au fonds de capital investissement KKR.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below