12 décembre 2016 / 10:30 / il y a 8 mois

Imerys achète Kerneos pour accélérer dans la construction

PARIS (Reuters) - Imerys, leader mondial des spécialités minérales pour l'industrie, a annoncé l'acquisition de Kerneos, spécialiste des liants de haute performance afin d'accélérer sa croissance dans les technologies de construction.

Le groupe français a précisé que l'opération, pour une valeur d'entreprise estimée à 880 millions d'euros, devrait aboutir mi-2017 une fois obtenues les autorisations réglementaires.

"Avec Kerneos aujourd'hui, nous nous donnons un accélérateur complémentaire de croissance", a expliqué le PDG d'Imerys, Gilles Michel, au cours d'une téléconférence. "Nous avons là une ETI française très innovante, une de ces pépites qui ont réussi la conquête du marché international et qui sont compétitives (...) alors même que leur base française est importante".

Fondée en 1908 à partir du brevet "ciment fondu", Kerneos a connu une forte accélération au cours des dernières années. Détenue jusqu'ici par la société de capital-investissement Astorg, elle emploie 1.500 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 415 millions d'euros sur les douze mois glissants au 30 septembre dernier.

La société développe des liants de haute performance à base d'aluminates de calcium pour les secteurs de la construction, du génie civil ou des réfractaires. Ces produits, de plus en plus utilisés par les professionnels du secteur, permettent d'accélérer le durcissement et le séchage des bétons, et offrent une meilleure résistance à l'usure et à la chaleur.

A une époque où les technologies spécialisées occupent une place plus centrale que jamais dans la chaîne de valeur, Imerys cherche en permanence, comme ses concurrents, à élargir son rayon d'action.

En 2011, il s'est renforcé dans le talc avec la reprise du groupe Luzenac, puis a racheté en 2013 les proppants céramiques, utilisés pour l'exploitation du pétrole de schiste, de Pyramax.

Le groupe, qui développe aussi des additifs conducteurs pour le lithium-ion, très demandés avec le développement des véhicules électriques, a également tenté de racheter Amcol, spécialiste américain de la bentonite (utilisé pour la fonderie, le forage ou l'étanchéité) en 2014, mais en vain. L'année suivante, c'est le spécialiste grec de la bentonite S&B Industrials Minerals, qui est tombé dans son escarcelle.

Imerys a précisé que le rachat de Kerneos sera entièrement financé sur ses ressources disponibles et relutif pour le résultat courant net par action dès la première année d'intégration. Imerys en attend également des synergies estimées à 23 millions d'euros.

A 11h15, l'action du groupe gagne 0,04% à 70,03 euros, portant sa progression à près de 9% depuis le début de l'année.

Avec Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below