9 décembre 2016 / 17:30 / il y a un an

Les principales Bourses européennes terminent en hausse

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, malgré le recul d‘un secteur bancaire inquiet pour la banque italienne en difficulté Monte dei Paschi, ayant progressé tout au long de la semaine et affichant sa meilleure performance hebdomadaire en près de 11 mois.

Les principales Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, malgré le recul d'un secteur bancaire inquiet pour la banque italienne en difficulté Monte dei Paschi, ayant progressé tout au long de la semaine et affichant sa meilleure performance hebdomadaire en près de 11 mois. À Paris, le CAC 40 a gagné 0,6% à 4.764,07, nouveau pic d'un an. Le Footsie britannique a pris 0,33% et le Dax allemand 0,22%. /Photo d'archives/REUTERS/Stephen Hird

L‘euro en revanche accuse sa deuxième baisse journalière de suite au lendemain de la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de prolonger son plan son programme de rachats d‘actifs, tout en en diminuant le rythme.

À Paris, le CAC 40 a gagné 0,6% (28,59 points) à 4.764,07, nouveau pic d‘un an. Le Footsie britannique a pris 0,33% et le Dax allemand 0,22%. L‘indice EuroStoxx 50 s‘est adjugé 0,37%, le FTSEurofirst 300 1,0%, dopé par Sky, et le Stoxx 600 0,97%.

Sur la semaine, le CAC a pris 5,2%, l‘EuroStoxx 6,1% et l‘EuroFirst 4,9%.

A la clôture en Europe, les indices américains prennent 0,3% à 0,4% et les rendements des obligations du Trésor grimpent pour leur cinquième jour de suite, portés notamment par une inflation chinoise plus forte que prévu.

Sur le plan sectoriel, les médias (+4,57%) tirent la cote, dopés par Sky. Le britannique s‘est envolé de 26,66% après avoir annoncé avoir été approché par l‘américain 21st Century Fox.

Vivendi, plus forte hausse du CAC 40 avec un gain de 6,48%, a également apporté un soutien à l‘indice sectoriel, au lendemain des propos du PDG d‘Orange (-1,71%) assurant qu‘il étudierait un rachat de Canal+ si le groupe de télévision était mis en vente.

Le secteur bancaire (-0,69%) en revanche a cédé une partie de ses gains de 2,32% de la veille. La décision de la BCE a pesé jeudi sur les rendements des obligations à deux ans en Europe et a pentifié la courbe des taux de rendement, une aubaine pour le secteur qui prête à long terme et se refinance à court terme.

Mais l‘annonce que la BCE a rejeté la demande de Monte dei Paschi de disposer de trois semaines de plus pour boucler son plan de sauvetage privé a pesé sur le secteur et la Bourse de Milan (-0,73%).

Sur la semaine, les banques affichent quand même une hausse d‘environ 9,5%.

Le secteur des matériaux de base (-1,0%) a également fait l‘objet de prises de profit malgré une poursuite de la hausse des cours des métaux. Sur la semaine, le secteur reste néanmoins en progression de 5,6%.

Le pétrole gagne environ 1% dans l‘espoir que les pays hors Opep acceptent ce week-end à Vienne de participer à l‘accord de réduction de la production.

De l‘autre côté de l‘Atlantique, la Réserve fédérale prépare pour les marchés un régime plus sévère puisqu‘elle devrait relever ses taux la semaine prochaine, la banque centrale considérant que l‘économie américaine est désormais suffisamment solide pour supporter un resserrement monétaire.

Avec Alistair Smout, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below