9 décembre 2016 / 06:43 / il y a un an

Elior: L'action monte, résultats solides, perspectives positives

PARIS (Reuters) - Elior a publié vendredi des résultats 2015-2016 en amélioration grâce à de bonnes performances dans la restauration collective qui ont compensé la faiblesse de ses concessions principalement liée à la baisse des ventes en France.

Elior a publié vendredi des résultats solides pour son exercice 2015-2016 grâce aux bonnes performances de ses activités de restauration collective et annoncé être en avance sur la mise en oeuvre de ses objectifs 2020. Lors d'une conférence de presse téléphonique, Philippe Salle (photo), le président directeur général d'Elior a annoncé que l'objectif de ventes devrait être "largement atteint". /Photo prise le 23 juin 2016/REUTERS/Stéphane Mahé

Le groupe, dont les principaux concurrents sont le français Sodexo et le britannique Compass, prévoit une nouvelle croissance de ses résultats en 2016-2017 et se dit en avance sur la mise en oeuvre de son plan 2020.

“Nous avons réalisé nos objectifs financiers pour 2015-2016. Nous attendons une progression plus rapide de la rentabilité pour l‘exercice en cours et sommes confiants pour nos perspectives à plus long terme”, a déclaré Philippe Salle, le PDG d‘Elior lors d‘une conférence de presse téléphonique.

A 09h48, le titre enregistrait une progression de 2,48% à 20,04 euros, inscrivant l‘une des plus fortes hausses du SBF 120 (+0,16%).

“Le marché français est un peu meilleur que ce qu‘on pouvait attendre après les publications de Sodexo et de Compass. Les résultats sont en ligne avec les attentes”, commente sous couvert d‘anonymat l‘analyste d‘une grande banque.

L‘analyste de Kepler Cheuvreux, à l‘achat sur le titre avec un objectif de cours de 23,0 euros, juge les perspectives du groupe encourageantes et salue tout particulièrement la hausse de 31% du dividende à 0,42 euro.

Elior qui compte parmi ses clients le musée du Vatican, la Poste et l‘aéroport de Los Angeles a réalisé un chiffre d‘affaires de 5,9 milliards d‘euros en 2015-2016, en croissance organique de 3,1%.

L‘activité de la restauration collective, qui représente 72% du chiffre d‘affaires, a progressé de 5,8%, aidée par les acquisitions réalisées aux Etats-Unis et au Royaume-Uni dont l‘impact a été de 200 millions d‘euros.

En revanche, l‘activité de restauration de concession a été tirée vers le bas par la France où les ventes ont baissé de 8,2%, à cause du recul du marché des autoroutes.

La perte du contrat de l‘aéroport de Roissy en 2015 et les conséquences des attentats en France ont également pesé sur les ventes à hauteur de 24 millions et de 5 à 10 millions, respectivement, a précisé Philippe Salle.

Pour l‘exercice 2016-2017, le groupe prévoit de réaliser une croissance organique “d‘au moins” 3% hors effet des sorties volontaires de contrats dont l‘impact sera inférieur à 100 points de base.

Elior parie sur un taux de marge d‘Ebitda en amélioration d‘au moins 20 à 30 points de base par rapport à celui de 2015-2016 et anticipe une croissance “significative” de son résultat par action et de son résultat net par action ajusté.

Commentant les visées du plan 2020, Philippe Salle a indiqué que l‘objectif de ventes de 7 à 8 milliards d‘euros devrait être “largement atteint”.

De même, il s‘est dit confiant dans l‘atteinte d‘une marge d‘Ebitda de 9% à 10% du chiffre d‘affaires visée par ce plan.

Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below