8 décembre 2016 / 08:00 / dans 10 mois

La Banque de France prévoit toujours une croissance de 0,4% au 4e trimestre

La croissance de l'économie française devrait bien accélérer à 0,4% au quatrième trimestre par rapport à celle de 0,2% enregistrée cet été, confirme la Banque de France dans sa deuxième estimation fondée sur son enquête mensuelle de conjoncture de novembre publiée jeudi. L'enquête de la Banque de France pour le mois de novembre fait apparaître une amélioration du climat des affaires dans tous les secteurs (industrie, services et construction). /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - La croissance de l‘économie française devrait bien accélérer à 0,4% au quatrième trimestre par rapport à celle de 0,2% enregistrée cet été, confirme la Banque de France dans sa deuxième estimation fondée sur son enquête mensuelle de conjoncture de novembre publiée jeudi.

La prévision de l‘institution pour le trimestre en cours est en ligne avec celle de l‘Insee dans sa dernière note de conjoncture publiée début octobre.

L‘enquête de la Banque de France pour le mois de novembre fait apparaître une amélioration du climat des affaires dans tous les secteurs (industrie, services et construction).

L‘indicateur de l‘industrie progresse ainsi de deux points à 101. Celui des services progresse d‘autant pour s‘inscrire à 100, un plus haut depuis juillet 2011, et l‘indicateur de la construction, en hausse d‘un point à 100, retrouve aussi son niveau de l‘été 2011.

Dans l‘industrie, les chefs d‘entreprise interrogés par la Banque de France ont fait état d‘une nouvelle hausse de la production, une orientation constatée dans tous les secteurs.

Le taux d‘utilisation des capacités de production remonte à 78,0% contre 77,6% en octobre.

Les industriels estiment que leurs carnets de commandes s‘étoffent et prévoient une hausse encore plus marquée de leur activité en décembre.

S‘agissant des services, les chefs d‘entreprise sondés par la Banque de France signalent une nette augmentation de leur activité, avec une accélération dans les services informatiques, le conseil et les transports, ainsi qu‘un rebond dans l‘hôtellerie-restauration.

Les effectifs continuent de se renforcer, les prix cessent de baisser et une nouvelle hausse de l‘activité, quoique moins soutenue, est encore attendue ce mois-ci.

Dans le bâtiment, l‘amélioration est tirée par la reprise du gros oeuvre et devrait là aussi se poursuivre en décembre.

Yann Le Guernigou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below