6 décembre 2016 / 14:53 / dans un an

Le déficit commercial américain se creuse en octobre

WASHINGTON (Reuters) - Le déficit commercial américain s‘est creusé en octobre sous le coup d‘une baisse des exportations, notamment des livraisons de soja et d‘autres produits, une évolution qui suggère que le commerce pourrait freiner la croissance du quatrième trimestre.

Le déficit commercial américain a augmenté de 17,8% à 42,6 milliards de dollars (40 milliards d'euros) le mois dernier, sous le coup d'une baisse des exportations. /Photo d'archives/REUTERS/Gary Cameron

Le déficit commercial a augmenté de 17,8% à 42,6 milliards de dollars (40 milliards d‘euros) le mois dernier, a annoncé mardi le département américain du Commerce.

Le déficit commercial de septembre a été légèrement révisé en baisse à 36,2 milliards de dollars au lieu de 36,4 milliards de dollars annoncé précédemment.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient en moyenne à un déficit de 41,8 milliards de dollars en octobre. Ajusté de l‘inflation, le déficit a atteint 60,3 milliards d‘euros contre 54,2 milliards en septembre.

Les exportations ont eu une contribution positive de 0,87 point au taux de croissance de 3,2% enregistré par l‘économie américaine au troisième trimestre, en rythme annualisé. La hausse des exportations au cours de ce trimestre reflétait en grande partie une augmentation des livraisons de soja après une mauvaise récolte en Argentine et au Brésil.

Le retournement enregistré dans les livraisons de soja, qui pèse sur les exportations, suggère que le commerce devrait avoir un impact négatif sur la croissance du PIB au quatrième trimestre, tandis que les dépenses de consommation et le redressement du marché immobilier devraient continuer de soutenir l‘économie.

La reprise des forages de puits de pétrole et de gaz à la suite de la remontée des cours du pétrole devrait également stimuler la croissance ce trimestre.

Les exportations, freinées par la baisse des livraisons d‘aliments, de fournitures et de matériaux industriels, d‘automobiles et de biens de consommation, ont reculé de 1,8% en octobre à 186,4 milliards de dollars.

Les exportations de biens d‘équipement ont cependant été les plus élevées depuis décembre 2015.

Les exportations continuent néanmoins d‘être limitées par les effets résiduels de la vigueur du dollar par rapport aux principales devises des partenaires commerciaux des États-Unis entre juin 2014 et janvier 2016.

Avec le dollar qui a repris son rally à la suite de la victoire de Donald Trump à l‘élection présidentielle du 8 novembre, les exportations pourraient souffrir début 2017.

Les exportations vers l‘Union européenne ont diminué de 1,1%, avec notamment une chute de 12,2% pour les marchandises expédiées vers le Royaume-Uni. Les exportations vers la Chine ont en revanche bondi de 32,8%, à leur niveau le plus élevé depuis décembre 2013.

Les importations de biens et services ont progressé de 1,3% pour s‘établir à 229,0 milliards de dollars en octobre, le niveau le plus élevé depuis août 2015. Les importations de produits pétroliers ont été les plus importantes en un an, traduisant une hausse des prix du brut.

Les importations en provenance de Chine ont augmenté de 4,2% à leur plus haut niveau en un an. Le déficit commercial avec la Chine a reculé de 4,2% pour s‘établir à 31,1 milliards de dollars en octobre.

Lucia Mutikani; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below