17 novembre 2016 / 12:58 / il y a un an

Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris où l‘indice CAC 40 est quasiment à l‘équilibre à 12h50 (+0,06% à 4.503,99 points), avant la publication d‘une série de statistiques américaines à partir de 14h30 (heure de Paris).

Après avoir grandement bénéficié de l'effet Trump la semaine dernière, Vallourec, à suivre à la Bourse de Paris, accuse la plus forte baisse du SBF 120, avec un recul de 1,87% à 4,516 euros. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

* Les VALEURS BANCAIRES européennes poursuivent leur repli (-0,58%).

CREDIT AGRICOLE baisse de 1,9% à 10,585 euros, BNP PARIBAS de 0,44% à 53,94 euros, SOCIETE GENERALE de 0,26% à 39,895 euros et NATIXIS de 1,87% à 4,516 euros. Dans leur sillage, AXA accuse un repli de 1,33% à 21,925 euros.

* SODEXO se classe plus forte baisse du CAC 40 avec un recul de 2,31% à 96,53 euros, après des résultats 2015-2016 marqués par une conjoncture difficile en France et dans “les bases-vie” ainsi que par des prévisions jugées décevantes.

* LVMH affiche la 2e plus forte progression du CAC (+1,32% à 164,65 euros) après avoir annoncer la veille le lancement d‘un programme de rachat d‘actions de 300 millions d‘euros.

* BOUYGUES (+0,86% à 31,225 euros) bénéficie toujours des bons résultats parus mercredi. Barclays reste à pondération en ligne et augmente son objectif de cours à 37 euros (contre 35 euros) à la faveur de la “très forte” croissance du chiffre d‘affaires de 6% au T3.

* Après avoir grandement bénéficié de l‘effet Trump la semaine dernière, VALLOUREC accuse la plus forte baisse du SBF 120, avec un recul de 1,87% à 4,516 euros.

* SEB recule de 0,35% à 127,2 euros alors que le courtier UBS a abaissé son conseil sur le titre, à neutre contre achat, pour des raisons de valorisation, se disant également plus prudent sur les perspectives de croissance organique du groupe de petit-électroménager.

* SOLOCAL (-4,52% à 3,17 euros) se place parmi les plus fortes baisses du CAC Mid&Small. Le directeur général, Jean-Pierre Remy, a menacé d‘annuler l‘AG prévue le 15 décembre si des actionnaires activistes continuaient de s‘opposer au plan de restructuration financière, ce qui conduirait selon lui à une procédure de redressement judiciaire.

Laetitia Volga et Charlotte Brichaux, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below