16 novembre 2016 / 09:02 / il y a un an

Les marchés européens ouvrent indécis

Les Bourses européennes ont débuté sur une note étroitement irrégulière, dans des marchés qui restent plus hésitants après une phase de rally déclenchée par les espoirs de relance suscités par Donald Trump aux Etats-Unis. À Paris, le CAC 40 est stable à 5.535,67 points vers 08h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,30%, alourdi par la chute de Bayer, et à Londres, le FTSE recule de 0,11%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont débuté sur une note étroitement irrégulière mercredi, dans des marchés qui restent plus hésitants après une phase de rally déclenchée par les espoirs de relance suscités par Donald Trump aux Etats-Unis.

Les investisseurs espèrent que le programme annoncé par le président élu de baisse d‘impôts, de dépenses d‘infrastructure et de mesures protectionnistes relancera la croissance et l‘inflation et entraînera une hausse des taux.

À Paris, l‘indice CAC 40 est stable (-0,01% à 5.535,67 points vers 08h35 GMT). À Francfort, le Dax cède 0,30%, alourdi par la chute de Bayer, et à Londres, le FTSE recule de 0,11%.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,08% mais le FTSEurofirst 300 prend 0,19% et le Stoxx 600 gagne 0,28%, en route pour une troisième séance consécutive de hausse.

Tokyo a fini en hausse de 1,1%, soutenue par un yen faible et les tensions sur les taux longs qui ont dopé les valeurs bancaires, et à Wall Street le Dow Jones a enchaîné lundi un quatrième record d‘affilée, porté par le retour en grâce des technologiques et le secteur de l‘énergie à la suite d‘une envolée des cours du pétrole.

Une série de résultats et autres nouvelles de sociétés animent la cote.

Bouygues gagne 2,3%, plus forte hausse du CAC 40 et de l‘EuroFirst 300 après avoir fait état d‘une hausse de son résultat opérationnel trimestriel malgré la restructuration chez Colas et TF1, et confirmé les perspectives d‘amélioration dans ses métiers BTP et télécoms.

Iliad prend 2,25% après avoir annoncé un chiffre d‘affaires en hausse de 6,5% et le recrutement de 305.000 abonnés mobiles.

A la baisse, Bayer recule de plus de 5%, plus forte baisse de l‘EuroFirst 300, après avoir placé pour quatre milliards d‘euros d‘obligations convertibles pour financer son projet d‘achat de Monsanto.

Schneider Electric perd de même 2,6% à la suite du placement par Bpifrance et Credit agricole de 1,85% du capital du groupe.

Hugo Boss trébuche de 3,6%. Le styliste allemand a dit prévoir un retour à la croissance en 2018 seulement.

Sur le marché des changes, le dollar se maintient près de ses pics de 11 mois. Le billet vert se traite autour de 1,0710 pour un euro, à ses plus hauts depuis décembre.

Après son bond de 6% la veille, le pétrole se tasse, tout en restant près de ses pics de deux semaines dans l‘espoir que l‘Opep parvienne à mettre en oeuvre son accord de réduction de la production. Le marché attend les chiffres officiels des stocks américains après l‘annonce par l‘association American Petroleum Institute (API) d‘une hausse surprise des stocks la semaine dernière.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below