16 novembre 2016 / 08:32 / dans un an

EDF signe un contrat avec Areva pour l'acquisition de ses réacteurs

EDF et Areva ont annoncé la signature d'un contrat portant sur l'acquisition par l'électricien français de l'activité réacteurs du spécialiste du nucléaire qui franchit ainsi une étape clef sur la voie de son rétablissement. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen

PARIS (Reuters) - EDF et Areva ont officialisé mercredi la signature d‘un contrat prévoyant l‘acquisition par l‘électricien français de l‘activité réacteurs du spécialiste du nucléaire qui franchit ainsi une étape clef sur la voie de son rétablissement.

La transaction, qui valorise comme prévu Areva NP à 2,5 milliards d‘euros, doit être bouclée au deuxième semestre de l‘an prochain.

Elle ouvre la voie à l‘obtention d‘un feu vert des autorités de concurrence européennes au plan de sauvetage d‘Areva, qui prévoit également deux augmentations de capital d‘un montant global de cinq milliards d‘euros, très majoritairement souscrites par l‘État français.

“Nous franchissons avec cette signature une nouvelle étape importante dans le recentrage d‘Areva sur les activités de maîtrise du cycle du combustible, notre coeur de métier. La conclusion de cet accord renforce notre détermination pour poursuivre la mise en oeuvre de notre plan d‘actions”, déclare Philippe Knoche, directeur général d‘Areva, dans le communiqué.

Le ministres de l‘Economie et des Finances Michel Sapin et le secrétaire d‘Etat chargé de l‘Industrie Christophe Sirugue se sont félicité du franchissement d‘une nouvelle étape dans “la refondation de la filière nucléaire française”.

“L’augmentation de capital d’Areva prévue au début de l’année 2017 constitue la prochaine étape importante ; l’Etat tiendra ses engagements”, assurent-ils.

Areva attend par ailleurs que des investisseurs tiers lui remettent des offres engageantes pour une entrée au capital de NewCo, le “nouvel Areva” recentré sur le combustible nucléaire, aux côtés de l‘Etat français.

Dans ce cadre, le japonais MHI, le chinois CNNC et le kazakh Kazatomprom sont pressentis.

Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below