4 novembre 2016 / 17:27 / il y a 9 mois

Les valeurs du jour à la clôture de la Bourse de Paris

Axa s'est inscrit comme la plus forte baisse du CAC 40 (-2,93%) après avoir annoncé une contraction de ses revenus en gestion d'actifs et en assurance vie. Le chiffre d'affaires du groupe sur 9 mois est quasiment stable (+0,4% en comparables). /Photo prise le 4 août 2016/Jacky Naegelen

Paris (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé pour sa cinquième séance consécutive en baisse, sous les 4.400 points (-0,78% à 4.377,46 points).

Les investisseurs gardent les yeux rivés sur les Etats-Unis à quatre jours de la présidentielle alors que l'avance d'Hillary Clinton sur Donald Trump se réduit. Les bons chiffres du chômage américain ne suffisent pas à rassurer les marchés européens.

Sur la semaine, l'indice a reculé de -3,76%.

* JCDECAUX a chuté de 9,79% à 24,34 euros, plus forte baisse du SBF 120, après avoir averti que ses ventes seraient en recul au quatrième trimestre et risquaient de peser sur sa marge opérationnelle.

* UBISOFT, à l'inverse, a bondi en tête du SBF 120 avec un gain de 8,56% à 31,515 euros, l'éditeur de jeux vidéo ayant relevé son objectif annuel de résultat opérationnel entre 230 et 250 millions d'euros, ce qui a amené Kepler Cheuvreux à passer à l'achat sur la valeur.

* AXA s'est inscrit comme la plus forte baisse du CAC 40 (-2,93% à 19,39 euros) après avoir annoncé une contraction de ses revenus en gestion d'actifs et en assurance vie. Le chiffre d'affaires du groupe sur 9 mois est quasiment stable (+0,4% en comparables).

* L'OREAL a gagné 2,17% à 165,1 euros, le numéro un mondial des cosmétiques ayant annoncé une croissance de 5,6% de ses ventes en données comparables au troisième trimestre, dépassant largement les 4,5% attendus, porté par ses marques de luxe et une nette progression aux Etats-Unis et en Europe de l'Est qui a compensé un recul en France.

* LAFARGEHOLCIM s'est octroyé une hausse de 1,56% à 47,555 euros après un résultat opérationnel trimestriel en hausse de 10,5% en comparables, légèrement supérieur aux attentes, pour le numéro un mondial du ciment, qui pense atteindre ses objectifs sur l'année.

* EDF (-3,24% à 9,782 euros) a touché un plus bas de sept mois, pénalisé par la révision à la baisse, pour la deuxième fois en moins de deux mois, des objectifs 2016 de production nucléaire et d'Ebitda de l'énergéticien.

* GENFIT a reçu le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour son essai clinique de Phase II de l'elifibranor dans le traitement contre CBP (cholangite biliaire primitive). Le titre a avancé de 2,22% à 18,9 euros.

* NEXANS a cédé 2,25% à 48,5 euros alors que le groupe a enregistré un chiffre d'affaires trimestriel en baisse de plus de 7% à 1,4 milliard d'euros et anticipe une croissance en berne pour 2016, comme en 2015.

* TARKETT a pâti de la vente par le fonds KKR du solde de sa participation au capital du groupe spécialisé dans les revêtements de sol. L'action a perdu 4,57% à 30,4 euros.

* COFACE (-4,03% à 5,317 euros) a souffert de la chute de 85% de son bénéfice net sur neuf mois, à 14,4 millions d'euros, sous l'effet de la hausse des sinistres en Asie et en Amérique du Sud.

Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below