15 décembre 2015 / 17:43 / il y a 2 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies mardi à la Bourse de Paris, où l‘indice CAC 40 a rebondi de 3,16% à 4.614,40 points après cinq séances consécutives de baisse. Le marché a été soutenu par les opérations de M&A et la remontée des cours du pétrole, même si la perspective de la réunion de la Fed, mercredi et jeudi, plaidait pour la prudence et l‘attentisme.

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

* Le SECTEUR européen des RESSOURCES DE BASE (+2,49%) a profité d‘une décision des autorités européennes imposant d‘enregistrer des importations d‘acier chinois et russe, une mesure jugée protectionniste et favorable à un secteur secoué par la chute des cours des métaux.

ARCELORMITTAL a avancé de 5,55% à 3,557 euros, plus forte hausse du CAC 40.

* SANOFI a fini derrière avec un gain de 5,34% à 78,72 euros. Le groupe a annoncé qu‘il négociait l‘échange de Merial, son pôle de santé animale où les synergies sont faibles, contre les médicaments sans ordonnance du groupe allemand Boehringer Ingelheim.

* PLASTIC OMNIUM (+8,91% à 27,50 euros) a signé la plus forte hausse de l‘indice SBF 120, suivi par FAURECIA (+6,94% à 35,3 euros) après un protocole d‘accord entre les deux groupes qui doit permettre à Plastic Omnium de racheter l‘activité pare-chocs de Faurecia.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE européen (+3,08%) a également été porté par l‘accélération de la croissance des ventes de voitures en Europe.

VALEO a avancé de 4,33% à 136,25 euros, PSA de 3,26% à 15,83 euros, MICHELIN de 2,48% à 87,05 euros et RENAULT de 2,9% à 87,98 euros.

* Les valeurs liées à l‘ÉNERGIE ont fini en tête des indices sectoriels européens (+3,88%) grâce au rebond des cours du pétrole sur des rachats à bon compte, même si les inquiétudes autour d‘une abondance de l‘offre et de la faiblesse de la demande demeurent.

TOTAL s‘est octroyé 4,2% à 42,285 euros et TECHNIP 2,87% à 46,545 euros. Hors CAC, MAUREL & PROM a pris 4,13% à 2,771 euros.

En revanche, VALLOUREC a perdu 0,85% à 8,027 euros. UBS a ramené son objectif de cours sur le titre de 9,50 à 8,25 euros en soulignant les pressions sur les prix et les volumes.

* En revanche, BOUYGUES (-1,11% à 34,775 euros) a signé la seule baisse du CAC 40 et le plus fort des quelques reculs du SBF 120. La valeur se repose sur un support technique majeur entre 34,75-35 euros après avoir buté contre une résistance vers 36,40 euros à la suite des récentes spéculations autour d‘une cession des actifs du groupe dans les télécommunications et les médias.

* NUMERICABLE-SFR a gagné 6,88% à 35,43 euros alors que ses actionnaires étaient réunis en assemblée générale pour voter la distribution exceptionnelle de 5,70 euros par action.

* AMOEBA a bondi de 8,82% à 27,75 euros. Ses actions seront éligibles au Service de règlement différé (SRD) d‘Euronext Paris à partir du 29 décembre, sur le segment “long-seulement”, à la suite de la mise à jour par Euronext Paris des valeurs qui réalisent un volume de transactions minimal de 100.000 euros chaque jour.

Joseph Sotinel, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below