24 novembre 2015 / 12:56 / il y a 2 ans

Hugo Boss coupe dans ses ouvertures de magasins

BERLIN (Reuters) - Hugo Boss a expliqué mardi s‘attendre à ce que les marchés chinois et américains restent difficiles en 2016, ce qui le conduira à restreindre ses ouvertures de magasins aux plus grandes villes tout en développant ses ventes en ligne, plus rentables.

Hugo Boss a expliqué mardi s'attendre à ce que les marchés chinois et américains restent difficiles en 2016, ce qui le conduira à restreindre ses ouvertures de magasins aux plus grandes villes tout en développant ses ventes en ligne, plus rentables. Le groupe allemand de mode compte limiter ses ouvertures à 10 à 15 magasins par an. /Photo d'archives/REUTERS/Vivek Prakash

Après avoir ouvert 100 points de vente par an en moyenne sur les cinq dernières années, le groupe allemand de mode se limitera probablement désormais à 10 à 15 par an, en privilégiant les adresses les plus prestigieuses comme Regent Street à Londres ou le World Trade Center à New York.

Le ralentissement de la croissance en Chine et la vigueur du dollar américain risquent de peser sur la croissance des ventes en 2016, a dit le président du directoire Claus-Dietrich Lahrs.

Ces déclarations et la révision à la baisse, à “alléger”, de la recommandation de Nomura sur la valeur faisaient perdre plus de 5% à l‘action Hugo Boss à la Bourse de Francfort vers 12h30 GMT à 81,08 euros. Le titre a touché en matinée 80,35 euros, son plus bas niveau depuis juin 2013.

“La priorité de choisir les bons emplacements dans les villes les plus importantes du monde est renforcée”, a dit Lahrs lors d‘une présentation aux investisseurs, en soulignant que les loyers augmentaient dans certaines de ces villes prioritaires, comme Shanghaï ou Paris.

“Les plates-formes régionales de second rang vont perdre de l‘intérêt pour notre secteur sur le long terme”, a-t-il ajouté, expliquant que cette évolution était liée au développement des ventes en ligne, qu‘Hugo Boss prévoit de voir croître de plus de 10% par an.

Le groupe allemand, qui exploite plus de 1.100 magasins, réalise en direct 64% de ses ventes et s‘est fixé pour objectif de porter cette part à 75% d‘ici 2020.

Les ventes en ligne étant plus rentables que les magasins, les investissements prévus devraient favoriser les marges. Mais l‘objectif d‘une marge brute de 25% fixée pour 2020 ne sera atteint qu‘à condition que le marché se reprenne, a-t-il précisé.

En 2016, la croissance des ventes devrait être inférieure à l‘objectif de long terme d‘une hausse légèrement inférieure à 10%.

Emma Thomasson; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below