27 juin 2015 / 16:48 / il y a 2 ans

Un accord de dernière minute est possible, dit Yanis Varoufakis

Le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, a déclaré samedi qu'un accord de toute dernière minute entre son pays et ses créanciers restait envisageable pour empêcher un défaut d'Athènes. /Photo prise le 27 juin 2015/Yves Herman

BRUXELLES (Reuters) - Le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, a déclaré samedi qu'un accord de toute dernière minute entre son pays et ses créanciers restait envisageable pour empêcher un défaut d'Athènes.

"Dans ces moments décisifs, le gouvernement grec se bat pour qu'il y ait un accord de dernière minute d'ici mardi", a-t-il dit à l'issue d'une réunion de l'Eurogroupe, en référence à l'échéance le 30 juin de 1,6 milliard d'euros de prêts du Fonds monétaire international (FMI) à la Grèce.

Yanis Varoufakis a regretté le rejet par les autres ministres des Finances de la zone euro de la demande grecque d'une brève prolongation du plan d'aide en cours, qui prendra fin mardi.

"Ce refus va certainement nuire à la crédibilité de l'Eurogroupe en tant qu'union démocratique d'Etat membres partenaires. Et j'ai très peur que les dommages causés soient durables", a-t-il déclaré.

James Mackenzie, Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below