25 juin 2015 / 16:38 / il y a 2 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, où l‘indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,07% à 5.041,71 points dans une séance volatile et agitée par le regain d‘incertitudes autour du dossier grec alors qu‘Athènes et ses créanciers n‘ont toujours pas trouvé d‘accord.

* Les valeurs liées aux MATIÈRES PREMIÈRES ont reculé. TECHNIP, plus forte baisse du CAC 40, a perdu 2,20% à 57,70 euros et CGG 2,06% à 5,477 euros, pénalisés par un recul du prix du baril de Brent (-0,95% à 17h37).

ARCELORMITTAL a lâché 1,62% à 9,326 euros dans un contexte de stagnation des cours des métaux qui pénalise le secteur européen des RESSOURCES DE BASE (-1,17%).

* Le secteur de la DISTRIBUTION (-0,9%) a signé l‘une des plus fortes baisses des indices sectoriels européens, dans le sillage de H&M (-3,21%), affecté par la hausse du dollar qui renchérit le prix de ses approvisionnements.

CASINO GUICHARD a reculé de 0,71% à 71,01 euros, CARREFOUR de 0,30% à 29,98 euros, tandis que KERING a abandonné 0,12% à 162 euros.

* ALCATEL-LUCENT a abandonné 1,41% à 3,437 euros, alors que les autorités européennes interrogent actuellement les clients des principaux fabricants d‘équipements télécoms sur l‘impact d‘une éventuelle fusion entre le finlandais Nokia et le franco-américain.

* L‘ORÉAL a cédé 0,92% à 167,45 euros, le géant des cosmétiques pâtissant d‘une note de JPMorgan dans laquelle le courtier a abaissé son conseil sur le titre de “surpondérer” à “neutre” suite à la surperformance boursière de la valeur depuis début 2014.

* En revanche, BOUYGUES a clôturé en hausse de 1,90% à 35,155 euros dans des volumes fournis, après avoir évolué en terrain négatif jusqu‘à la mi-séance. Le groupe de BTP, qui signe la meilleure performance du CAC 40, a bénéficié de la publication d‘une information de BFM Business selon laquelle il resterait ouvert à une nouvelle offre sur sa filiale télécoms.

ALTICE, éconduit mardi soir par Bouygues, a avancé de 5,98% à 131,15 euros et sa filiale NUMERICABLE-SFR de 3,36% à 51,02 euros.

* VIVENDI s‘est adjugé 1,84% à 23,83 euros. La société a porté à 14,9% sa participation dans Telecom Italia, devenant l‘actionnaire de référence du premier opérateur fixe et mobile d‘Italie après la sortie de l‘espagnol Telefonica, et n‘exclut pas d‘augmenter encore sa participation dans le groupe italien. et

* PUBLICIS GROUPE a progressé de 1,40% à 69,67 euros, le titre bénéficiant du relèvement par Société Générale, qui est à l‘achat, de son objectif de cours de 80 à 88 euros, le broker estimant que le risque qui pèse sur l‘activité et la valorisation du groupe de communication est surestimé.

* Plusieurs VALEURS ont profité de la parité euro-dollar retombée à 1,12 dollar, contre plus de 1,14 dollar en fin de semaine dernière.

BIC s‘est octroyé 2,90% à 152,80 euros tandis que STMICROELECTRONICS a gagné 1,96% à 7,608 euros.

* Au SBF 120, VALLOUREC a perdu 5,77% à 18,78 euros, signant la plus forte baisse de l‘indice. Le fabricant de tubes sans soudure en acier a pâti des craintes de Credit suisse, qui ont conduit le broker a abaissé son conseil sur la valeur de “neutre” à “sous-performance”.

* SODEXO a clôturé en baisse de 2,04% à 89 euros, Barclays décelant davantage de risques de baisse que de facteurs de soutien pour les résultats du spécialiste de la restauration collective et de la distribution de services prépayés.

* Contre la tendance, SOLOCAL a grimpé de 4,46% à 0,445 euros, Société Générale ayant relevé de “conserver” à “acheter” son conseil sur le spécialiste des annuaires imprimés et numérisés pour lequel elle voit un potentiel de hausse important en Bourse.

* SAFT a gagné 4,45% à 40,12 euros, après avoir touché un plus haut historique à 40,39 euros, le groupe spécialiste des batteries de haute technologie profitant toujours d‘un début d‘année jugé solide en termes d‘activité, selon un analyste en poste à Paris.

* SOITEC a chuté de 7,89% à 0,70 euro dans des volumes fournis, la société spécialisée dans les semi-conducteurs dits d‘extrême performance étant pénalisée par des prises de bénéfices qui ont effacé ses gains de près de 7% de la veille.

* PARTOUCHE a clôturé en forte hausse de 9,10% à 21,82 euros, après avoir touché un plus haut de près de 4 ans en séance (22,49 euros) dans des volumes 3 fois supérieurs à leur moyenne des trois derniers mois sur Euronext, porté par la progression de sa marge au premier semestre de son exercice décalé 2014-2015.

* PARROT a lâché 4,52% à 42,01 euros, pénalisé par des prises de profit alors que le titre a grimpé de près de 40% depuis le 15 juin, soutenu par l‘intérêt croissant pour les drones.

Raphaël Bloch et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below