19 juin 2015 / 11:44 / il y a 2 ans

Les Bourses européennes progressent à la mi-séance

Les Bourses européennes progressent vendredi à la mi-séance, les valeurs françaises des télécoms et de l'automobile soutenant la tendance en dépit de l'incertitude persistante autour de la crise grecque et Wall Street devrait poursuivre sur son élan haussier de la veille. Vers 13h00, le CAC 40 avance de 1,30% à Paris et à Francfort, le Dax progresse de 1,21%. /Photo prise le 19 juin 2015/Stringer

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes progressent vendredi à la mi-séance, les valeurs françaises des télécoms et de l'automobile soutenant la tendance en dépit de l'incertitude persistante autour de la crise grecque et Wall Street devrait poursuivre sur son élan haussier de la veille.

Vers 13h00, le CAC 40 avance de 1,30% à Paris, à 4.865,79 points, notamment soutenu par le secteur automobile: Valeo, Peugeot et Renault tirent la tendance avec des gains compris entre 2,7% et 3,7% après une note rassurante de Natixis.

La perspective d'une attribution des fréquences 4G avant la fin de l'année en France soutient le secteur des télécoms. Numericable-SFR bondit de 3,73% et Orange s'adjuge 1,75%.

À Francfort, le Dax progresse de 1,21%, une évolution entretenue par la hausse de 3,7% du titre Thyssenkrupp après un relèvement de recommandation de Citigroup.

A Londres, le FTSE gagne 0,54%, tandis que l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et l'EuroStoxx 50 de la zone euro prennent respectivement 1,28% et 1,17%.

La Bourse d'Athènes est quasiment à l'équilibre.

Le marché des changes a été plutôt préservé jusqu'ici des répercussions du dossier grec et l'euro, en léger recul face au dollar, semble malgré tout bien parti pour enregistrer une troisième semaine consécutive de hausse.

Mais la nervosité pourrait commencer à gagner ce marché, les craintes autour d'un potentiel défaut de la Grèce à la fin du mois se faisant plus marquées.

La monnaie européenne cède ainsi du terrain à un plus bas de trois semaines face à la livre sterling mais recule également face au franc suisse et au yen, valeurs refuge traditionnelles.

L'absence d'avancée dans les discussions pèse également sur les marchés obligataires avec une progression des rendements des obligations à dix ans espagnoles, italiennes et portugaises.

Sudip Kar-Gupta; Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below