12 juin 2015 / 20:10 / il y a 2 ans

Wall Street en baisse avec la Grèce et avant la Fed

LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé vendredi en baisse et effacé en grande partie ses gains de la semaine en raison d'une nouvelle poussée de fièvre autour de la Grèce et d'indicateurs économiques confortant le scénario d'un relèvement des taux d'intérêt en septembre de la part de la Réserve fédérale.

Le Dow Jones et le Standard & Poor's-500 ont tout de même enregistré un gain hebdomadaire, infime pour le S&P-500, après deux semaines consécutives de recul tandis que le Nasdaq perd du terrain pour la troisième semaine de rang.

Deux facteurs ont incité les investisseurs à la prudence: l'impression de blocage donnée par les négociations sur la dette de la Grèce et l'approche de la réunion du comité de politique monétaire de la Fed la semaine prochaine.

De hauts fonctionnaires européens ont pour la première fois évoqué jeudi soir l'éventualité d'un défaut de la Grèce, qui ne parvient pas à conclure un accord avec ses créanciers malgré ses besoins urgents de liquidités.

Une sortie de la Grèce de la zone euro risquerait de précipiter cette dernière dans une période de turbulences aux conséquences imprévisibles.

Les investisseurs sont aussi nerveux avant la prochaine réunion du comité de politique monétaire de la Fed, la dernière avant septembre. Ils sont à l'affût du moindre indice sur le calendrier de relèvement des taux, qui serait le premier en près de 10 ans.

Les économistes et les principales banques de Wall Street s'attendent à ce que ce tour de vis monétaire débute en septembre.

Un relèvement des taux commencera à tarir les flots de liquidités déversés après le déclenchement de la crise par la Fed, qui ont gonflé les indices boursiers et les prix des obligations d'Etat. Il entraînera aussi une hausse des coûts d'emprunt pour les entreprises.

TWITTER RÉSISTE

"Nous sommes dans une politique de taux zéro qui est la bonne politique pendant une crise mais nous ne sommes pas en période de crise", dit Tom Digenan, responsable des marchés actions aux Etats-Unis chez UBS Global Asset Management.

"Il est bon pour l'économie à long terme d'avoir un relèvement des taux car ainsi vous gardez des cartouches en cas de besoin."

Deux indicateurs économiques ont renforcé vendredi l'hypothèse d'un regain de vigueur de l'économie américaine, ce qui pourrait convaincre la Fed d'agir dès septembre.

Les prix à la production ont enregistré en mai leur plus forte hausse en plus de deux ans et demi, selon les statistiques du département du Travail, et la confiance du consommateur américain s'est améliorée plus qu'attendu en juin, selon les résultats en première estimation de l'enquête mensuelle de l'université du Michigan.

L'indice Dow Jones, qui regroupe 30 des principales valeurs de la cote américaine, a perdu 140,53 points, soit 0,78%, à 17.898,84.

Le Standard & Poor's-500, plus large et principale référence de nombreux gérants, a cédé 14,75 points (-0,70%) à 2.094,11 et le Nasdaq Composite, dans lequel les valeurs technologiques dominent, a reculé de 31,41 points (-0,62%) à 5.051,10.

Les dix grands indices sectoriels du S&P-500 ont fini dans le rouge, le recul le plus prononcé ayant été subi par les valeurs de l'énergie (-1,16%) avec la baisse des cours du pétrole.

L'indice du secteur de la santé a aussi été l'un des moins performants (-1,14%), avec la baisse de 2,75% du titre Eli Lilly à 84,21 dollars. Ce dernier a pâti d'une information de Reuters selon laquelle l'influente association américaine des malades d'Alzheimer ne devrait finalement pas dévoiler dans les jours à venir les résultats d'essais cliniques sur un médicament expérimental développé par le laboratoire. La perspective de la publication de résultats favorables avait contribué à faire grimper le titre Eli Lilly de 7% depuis lundi.

Twitter a en revanche résisté (+0,16% à 35,90 dollars) en continuant de profiter de l'annonce jeudi de la démission de son directeur général Dick Costolo, ce qui avait fait bondir l'action.

Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below