11 juin 2015 / 14:44 / il y a 2 ans

Le PDG de Carrefour mise sur le numérique et l'innovation

Le PDG de Carrefour, Georges Plassat, a placé le numérique et l'innovation au centre du plan de développement du groupe de distribution qu'il pilotera désormais pour son deuxième mandat avec l'appui des deux directeurs généraux délégués nommés en février. /Photo prise le 31 juillet 2014/REUTERS/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - Le PDG de Carrefour a placé le numérique et l‘innovation au centre du plan de développement du groupe de distribution qu‘il pilotera désormais avec l‘appui des deux directeurs généraux délégués nommés en février.

Georges Plassat, qui boucle son premier mandat de trois ans à la tête de Carrefour sur un bilan flatteur, s‘est félicité jeudi devant les actionnaires d‘avoir mis le groupe “en mouvement”.

Il a aussi évoqué “les gros efforts” faits sur les prix et salué “l‘image retrouvée” de Carrefour. “Le groupe est en cours d‘hybridation, multiformat, multilocal et multicanal”, a-t-il dit, en forme après une absence de trois mois pour raisons de santé.

Il a reconnu être “personnellement à une période un peu nouvelle” et estimé que “la taille du groupe, l‘environnement concurrentiel et les incertitudes politiques nécessitent une répartition du pouvoir sur un nombre plus important de personnes”.

Georges Plassat sera ainsi épaulé par Pierre-Jean Sivignon, directeur financier, et Jérôme Bédier, secrétaire général, qui avaient été nommés directeurs généraux délégués pendant sa convalescence et conservent leur poste.

Carrefour doit “entrer dans le digital avec plus de confiance et de vaillance et permettre qu‘il soit complémentaire avec les magasins”. Il doit poursuivre la décentralisation et mieux travailler à la formation de son personnel.

Il doit aussi faire mieux dans le secteur non alimentaire, qui se redresse mais “sans rien de spectaculaire” face à la force des enseignes spécialisées et du e-commerce.

Le PDG a estimé qu‘une mise en Bourse de Carmila, sa filiale immobilière, “pourrait s‘envisager” mais n‘était “pas à l‘ordre du jour” aujourd‘hui.

INDEMNITÉS DE DÉPART

La famille Moulin, propriétaire des Galeries Lafayette et premier actionnaire de Carrefour avec 9,5% du capital, a fait son entrée au conseil avec Patricia Lemoine et Philippe Houzé, respectivement fille et gendre de Ginette Moulin, petite-fille du fondateur des Galeries Lafayette.

Si les actionnaires ont voté sans surprise (89,05%) pour la reconduction du mandat de trois ans du PDG, ils ont été plus réticents concernant ses indemnités de départ (79,4% des voix).

Le cabinet de conseil aux actionnaires Proxinvest avait recommandé de voter contre cette résolution, qui déroge au code Afep-Medef et représente un an de rémunération.

Le code recommande d‘exclure toute indemnité de départ lorsque le dirigeant a la possibilité de faire valoir ses droits à la retraite à brève échéance.

Compte tenu de l‘âge de Georges Plassat (66 ans), Proxinvest estime que le PDG de Carrefour ne doit pas cumuler indemnités de retraite et indemnités de départ.

Son salaire (fixe et variable de 3,7 millions d‘euros) a quant à lui été approuvé à seulement 74,6%.

Cessions d‘actifs, baisses de prix, rénovations de magasins, rationalisation logistique, économies de coûts, décentralisation et simplification de l‘offre ont permis au groupe de signer des résultats annuels en forte hausse au cours des deux années écoulées.

Seule la Chine, où les ventes reculent fortement, demeure le vrai point noir pour le groupe.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below