10 juin 2015 / 16:21 / dans 2 ans

Les Bourses européennes ont fini en net rebond

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en net rebond mercredi, les investisseurs jugeant le courant de ventes excessif après six séances consécutives de baisse qui ont ramené Francfort à son plus bas niveau depuis février.

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

À Paris, l‘indice CAC 40 a terminé en hausse de 1,75% à 4.934,91 points. Le Footsie britannique a pris 1,13% et le Dax allemand 2,4%, tandis que l‘indice EuroStoxx 50 s‘est adjugé 2,02% et le FTSEurofirst 300 1,71%. Seule Athènes a perdu 1,08%.

Malgré son rebond du jour, le Dax reste en retrait de près de 10% sur ses pics d‘avril.

“La correction sur le Dax a été si forte qu‘à un moment où un autre les acheteurs devaient revenir sur le marché (...) La liquidité n‘est pas très forte, ce qui fait qu‘il ne faut pas beaucoup d‘intérêt à l‘achat pour faire bouger le marché”, dit Claus Mose, trader chez Sparinvest basé au Luxembourg.

Les actions avaient été plombées par un accès de volatilité sur le marché obligataire. Le rendement du Bund allemand à dix ans a dépassé 1% dans la matinée pour la première fois depuis septembre, un mouvement favorisé par la remontée des anticipations d‘inflation dans la zone euro.

A la clôture en Europe, les grands indices boursiers américains prenaient entre 1,35% et 1,6%, confirmant le rebond timidement entamé mardi.

Tous les secteurs ont fini dans le vert sur les marchés européens, cycliques en tête, et plusieurs valeurs britanniques se sont distinguées.

Standard Chartered a pris 5,80%, une évolution attribuée à la perspective d‘une modification de la taxe bancaire britannique.

Le distributeur Sainsbury’s s‘est adjugé 4,54% malgré une baisse de ses ventes trimestrielles, ce recul s‘étant avéré conforme aux attentes. Le montant des positions à découvert sont à des niveaux record, note Markit pour expliquer la forte réaction du titre qui a entraîné dans son sillage les concurrents Tesco (4,63%) et Morrison (+4,96%).

Le belge Solvay, aussi en tête de l‘Eurofirst 300, a pris 5,32% après de nouveaux objectifs de réduction de coûts supérieurs.

L‘indice technologique a affiché la plus faible hausse sectorielle en Europe (+0,44%), alourdi par Capgemini (-0,05%), une des seules baisses du CAC 40, après son augmentation de capital.

Atul Prakash et Lionel Laurent, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below