29 mai 2015 / 16:14 / il y a 2 ans

Nette baisse des marchés à la clôture en Europe

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette baisse vendredi, la confusion persistante autour du dossier grec continuant d‘inquiéter les investisseurs.

L‘annonce d‘une stagnation du crédit aux entreprises et aux ménages dans la zone euro en avril, malgré le plan massif de rachats d‘actifs de la Banque centrale européenne (BCE), et plusieurs indicateurs économiques américains ont également pesé sur les marchés.

À Paris, le CAC 40 a plongé de 2,53% (129,94 points) à 5.007,89 points portant son recul à 2,62% sur l‘ensemble de la semaine et à 0,76% sur le mois de mai, marqué par les tensions sur les marchés obligataires, les fluctuations de l‘euro face au dollar et l‘évolution de la situation de la Grèce.

Le Footsie britannique a limité son repli à 0,80% alors que le Dax allemand a chuté de 2,26%. L‘indice EuroStoxx 50 et le FTSEurofirst 300 ont quant à eux cédé respectivement 2,19% et 1,79%.

La Bourse d‘Athènes a abandonné 1,44%. La prochaine échéance de remboursement grecque au FMI est fixée la semaine prochaine, le 5 juin.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait également à la baisse, mais de façon nettement moins marquée.

Le PIB américain du premier trimestre a été révisé en baisse, à -0,7% en rythme annualisé, dans une deuxième estimation publiée par le département du Commerce.

“Jusqu‘ici, la (politique) de la Fed a été dépendante des indicateurs et les (derniers) chiffres, y compris ceux du PIB aujourd‘hui, continuent en moyenne à être plus faibles qu‘attendu, ce qui écarte la menace imminente d‘un relèvement des taux de la Fed”, note Adam Sarhan, directeur général de Sarhan Capital à New York.

En fin d‘après-midi en Europe, le dollar progressait de 0,05% face à un panier de devises de référence et reculait de 0,25% contre l‘euro à 1,0972 dollar.

Les cours du pétrole gagnent près de 3% avec le ralentissement du rally du dollar, au lendemain de l‘annonce d‘une quatrième baisse hebdomadaire consécutive des stocks de brut aux Etats-Unis.

Aux valeurs, Airbus, plus forte baisse du CAC 40 -- dont aucune valeur n‘a terminé dans le vert -- ainsi que des indices EuroFirst 300 et EuroStoxx 50, a abandonné 4,08% à 62 euros.

Associated British Foods a enregistré l‘une des plus fortes hausses de l‘EuroFirst 300 (+2,644%), portée par un relèvement de recommandation de Goldman Sachs sur le titre.

Liisa Tuhkane, Myriam Rivet et Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below