21 mai 2015 / 08:29 / dans 2 ans

Thales vise plutôt des acquisitions dans le civil

Patrice Caine, PDG de Thales. Le groupe, qui ne s'attend pas prochainement à de grands mouvements de fusions-acquisitions dans la défense, vise plutôt des acquisitions dans le civil. /Photo prise le 26 février 2015/ REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - Le PDG de Thales a déclaré jeudi qu‘il ne s‘attendait pas prochainement à de grands mouvements de fusions-acquisitions dans la défense.

“Je ne vois pas de grands mouvements à très court terme après l‘échec de la fusion EADS-BAE qui en a refroidi beaucoup”, a observé Patrice Caine, faisant référence à la fusion avortée en 2012 entre EADS (devenu Airbus Group et le britannique BAE Systems.

“Thales a besoin d‘acquisitions ciblées dans le civil, c‘est moins probable dans la défense”, a-t-il ajouté lors d‘une conférence sur la défense organisée par le groupe Les Echos.

Patrice Caine a cité en exemple l‘américain Live TV, spécialiste du divertissement à bord des avions récemment acquis par Thales et qui devrait doubler de taille cette année pour atteindre 200 millions de dollars de chiffre d‘affaires.

Tout en précisant que Thales avait les moyens de financer d‘éventuelles acquisitions, il a souligné que la priorité restait la croissance organique grâce aux émergents.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below