6 mai 2015 / 05:34 / dans 3 ans

SocGen voit ses résultats rebondir, nouvelle perte en Russie

PARIS (Reuters) - La Société générale a quintuplé son bénéfice net au premier trimestre à la faveur des activités de marché, de financement et de gestion d‘actifs qui ont notamment compensé une nouvelle perte en Russie, confrontée aux conséquences du conflit ukrainien.

La Société générale a dégagé un bénéfice net multiplié par cinq au premier trimestre, les activités de marché, de financement et de gestion d'actifs ayant notamment compensé une nouvelle perte en Russie confrontée aux conséquences du conflit ukrainien. La deuxième banque française par la capitalisation boursière a dégagé un résultat net de 868 millions d'euros pour les trois premiers mois de l'année. /Photo prise le 12 février 2015/REUTERS/Philippe Wojazer

A 12h20, l‘action de la deuxième banque française par la capitalisation boursière, après BNP Paribas, recule toutefois de 2,8% à 43,5 euros. Des analystes évoquent une déception au niveau du ratio de solvabilité common equity tier one, à 10,1% au 31 mars, et des chiffres seulement conformes aux attentes dans la banque de financement et d‘investissement.

Société générale a dégagé un résultat net trimestriel de 868 millions d‘euros, contre 169 millions au premier trimestre 2014 qui avait été marqué par une lourde dépréciation en Russie.

Le produit net bancaire a quant à lui progressé de 12,3% à 6,35 milliards d‘euros.

La banque a enregistré une perte de 91 millions d‘euros dans ses activités en Russie, où elle est présente à travers sa filiale Rosbank.

En février, le groupe avait prévenu qu‘il s‘attendait à de nouvelles pertes en Russie, où l‘économie continue de pâtir des sanctions occidentales liées au conflit ukrainien mises en oeuvre l‘année dernière.

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a déclaré fin que l‘économie russe s‘était contractée de 2% au premier trimestre 2015, tout en affirmant que la situation était en cours de stabilisation.

Les revenus de la banque de financement et d‘investissement ont progressé de 22% à 2,6 milliards d‘euros, soutenus notamment par la pleine intégration du spécialiste des dérivés Newedge et d‘effets changes favorables.

D‘après le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne un résultat net total de 858 millions d‘euros pour un produit net bancaire de 6,27 milliards.

La semaine dernière, BNP Paribas a fait état d‘une hausse de 17,5% de son résultat net à 1,65 milliard d‘euros au premier trimestre tandis que l‘espagnole Santander, première banque de la zone euro, a vu son bénéfice net bondir de 30%.

Crédit agricole S.A. a publié mercredi des résultats trimestriels en hausse, soutenus notamment par la performance de ses activités de banque de financement et d‘investissement et la diminution du coût du risque.

Avec Matthias Blamont, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below