29 avril 2015 / 08:59 / dans 3 ans

Gazprom a vu son bénéfice net fondre de 86% en 2014

MOSCOU (Reuters) - Gazprom, premier producteur russe de gaz naturel, a vu son bénéfice net chuter de 86% en 2014 à 159 milliards de roubles (2,8 milliards d‘euros) en conséquence de la dépréciation du rouble et de charges accrues.

Gazprom, premier producteur russe de gaz naturel, a vu son bénéfice net chuter de 86% en 2014 à 159 milliards de roubles (2,8 milliards d'euros) en conséquence de la dépréciation du rouble et de charges accrues. /Photo prise le 24 février 2015/REUTERS/Maxim Zmeyev

Les groupes pétroliers et gaziers russes ont pâti de l‘effondrement des cours du pétrole et aussi de la chute du rouble qui a gonflé leurs dettes libellées en dollars.

Gazprom a en outre réduit ses ventes de gaz à l‘Ukraine, naguère l‘un de ses principaux marchés, en raison d‘un contentieux sur les prix.

Le groupe a fait état d‘une perte de change de 1.100 milliards de roubles (19,3 milliards d‘euros). Ses charges de dépréciation et autres provisions, y compris liées à son différend en Ukraine, ont augmenté dans le même temps de 245,5 milliards de roubles.

Le chiffre d‘affaires total a progressé à 5.590 milliards de roubles contre 5.250 milliards en 2013

Les ventes de gaz vers l‘Europe et les autres pays clients du groupe ont baissé de 8,5% à 159,4 milliards de mètres cubes mais avec un prix moyen en hausse de 11% à 13.478 roubles par mètre cube.

Vladimir Soldatkine, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below