24 avril 2015 / 16:18 / il y a 2 ans

Les Bourses européennes terminent en hausse

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, soutenues par les résultats des entreprises et par une nouvelle amélioration du climat des affaires en Allemagne, qui ont compensé le manque d'avancées vers une solution à la crise de la dette grecque.

Les marchés actions en Europe ont également profité de la hausse continue des indices américains. Au moment de la clôture en Europe, le Standard & Poor's-500 et le Composite du Nasdaq évoluent tout près de leurs plus hauts historiques, grâce notamment aux bons résultats de géants des hautes technologies comme Google (+3,6%), Amazon (+14,9%) et Microsoft (+9%).

À Paris, le CAC 40 a fini sur un gain de 22,54 points, soit 0,44% à 5.201,45 points. Le Footsie britannique a pris 0,24% et le Dax allemand 0,74%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 gagnait 0,43% et le FTSEurofirst 300 0,31%.

Sur la semaine l'indice vedette de la place de Paris a gagné 1,13% et le FTSEurofirst 300 1,17%.

Aux valeurs, Renault, deuxième plus forte hausse du CAC 40 derrière Arcelor Mittal (+5,02%) s'est adjugé 3,85% à la faveur d'un bond de 13,7% de son chiffre d'affaires au premier trimestre.

Les investisseurs ont également salué les résultats de Suez Environnement (+4,13%) et de Seb (+17,55%).

Ailleurs en Europe, Electrolux s'est envolé de 9,31% après avoir fait état d'une baisse moins marquée qu'attendu de ses profits au premier trimestre.

La banque HSBC a gagné 2,85% après avoir dit étudier l'opportunité de déplacer son siège en dehors de la Grande-Bretagne.

RWE a chuté de 4,04%, le premier énergéticien allemand ayant dit envisager une scission si les difficultés que connaît le secteur persistent.

Sur le marché des changes, l'euro s'échange à 1,0862 dollar (+0,35%).

A l'issue d'une réunion tendue à Riga, l'Eurogroupe a affiché son impatience vis-à-vis d'Athènes et a réclamé un plan de réformes complet et détaillé.

Sur le marché, cela n'a toutefois pas douché l'optimisme des investisseurs. Le principal indice de la Bourse d'Athènes a progressé de 3,39% et celui des banques grecques a bondi de 8,09%.

Sur le plan macroéconomique, l'amélioration du climat des affaires en Allemagne en avril pour le sixième mois consécutif selon l'indice Ifo a tempéré les craintes d'un ralentissement de la croissance, alimentées par une récente série d'indicateurs mitigés.

"L'Europe a promis la croissance par le passé avant de décevoir, mais cette fois il n'y a pas de réelle cause d'inquiétudes. En fait dans certains pays comme l'Italie et l'Espagne, l'élan économique semble s'accélérer", a commenté Gary Paulin, co-fondateur de la société de courtage Aviate Global.

Le Brent de la mer du Nord LCOc1 se stabilise autour de 65 dollars le baril après avoir gagné près de 10 dollars depuis le début du mois, en raison notamment de l'offensive armée saoudienne au Yémen.

Alistair Smout; Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below