24 avril 2015 / 06:45 / dans 3 ans

Le bénéfice d'Electrolux recule moins que prévu au 1er trimestre

STOCKHOLM (Reuters) - Electrolux a annoncé vendredi un recul plus faible qu‘attendu de ses profits au premier trimestre et confirmé sa prévision d‘une croissance du marché des produits blancs de part et d‘autre de l‘Atlantique cette année, tout en faisant preuve de prudence sur l‘Amérique du Nord.

Electrolux a enregistré une baisse moins importante que redouté de ses profits au premier trimestre, avec un résultat d'exploitation en baisse à 516 millions de couronnes (55,2 millions d'euros) contre 731 millions pour la même période un an auparavant et 375 millions attendus par les analystes interrogés par Reuters. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini

Le groupe d‘électroménager suédois, qui fabrique entre autres des réfrigérateurs et des lave-vaisselle, a ajouté que le redressement de la rentabilité de ses activités en Europe est en bonne voie alors que la demande, déprimée depuis des années dans cette zone, est repartie à la hausse en début d‘année.

Le titre prend 7,19% à Stockholm vers 10h45, une des plus fortes hausses de l‘indice large européen Stoxx 600.

Le directeur général Keith McLoughlin, a dit s‘attendre à une hausse du marché de l‘électroménager de 1 à 2% en Europe cette année et de 3 à 5% en Amérique du Nord, où la progression devrait toutefois se situer dans le bas de la fourchette.

Electrolux, en concurrence avec l‘américain Whirlpool et le sud-coréen LG Electronics pour la domination du marché, a fait état d‘un résultat d‘exploitation en baisse à 516 millions de couronnes (55,2 millions d‘euros) au premier trimestre, contre 731 millions pour la même période un an auparavant et 375 millions attendus par les analystes interrogés par Reuters.

Le groupe suédois avait prévenu au début du mois que sa filiale nord-américaine serait en perte au premier trimestre en raison de coûts liés à ses efforts d‘adaptation de sa gamme et à la modernisation d‘une usine.

Electrolux, qui attend le feu vert des autorités américaines pour l‘acquisition pour 3,3 milliards de dollars de la division d‘électroménager de General Electric, doit aussi confirmer le redressement de la rentabilité de ses activités européennes.

La marge opérationnelle du groupe dans la zone Europe-Moyen-Orient-Afrique (EMEA) est ressortie à 4,3% contre 1,8% un an auparavant et 4,2% attendu par des analystes.

“Un mix-produit solide, avec une concentration sur les catégories à forte marge comme les produits encastrables pour les cuisines, a permis une croissance organique positive dans la division électroménager en EMEA”, a dit Keith McLoughlin.

Niklas Pollard et Johannes Hellstrom, Marc Joanny pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below