21 avril 2015 / 12:27 / dans 3 ans

Hausse du bénéfice de United Technologies malgré le dollar fort

NEW YORK (Reuters) - United Technologies a publié mardi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, grâce notamment à la vente de sa division climatisation et systèmes de sécurité pour le bâtiment, malgré un dollar fort qui a pesé sur les ventes.

Moteur Pratt & Whitney. United Technologies, le conglomérat industriel américain qui conçoit les moteurs d'avions Pratt & Whitney et les ascenseurs Otis, a publié un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, grâce notamment à la vente de sa division climatisation et systèmes de sécurité pour le bâtiment, malgré un dollar fort qui a pesé sur les ventes. /Photo d'archives/REUTERS/Luis Enrique Ascui

Le conglomérat industriel américain, qui conçoit les moteurs d‘avions Pratt & Whitney et les ascenseurs Otis, a dégagé au premier trimestre un résultat net en hausse à 1,43 milliard de dollars (1,33 milliard d‘euros), soit 1,58 dollar par action. Il y a un an le résultat net était de 1,21 milliard de dollars, soit 1,32 dollar par action.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action (bpa) ressort à 1,51 dollar. Les analystes attendaient en moyenne un bpa de 1,45, selon les données Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d‘affaires a reculé de 1,4% à 14,54 milliards de dollars, en dessous des attentes de Wall Street qui tablait sur 14,88 milliards.

Les effets de change ont amputé le chiffre d‘affaires de quatre points de pourcentage, dit le conglomérat qui précise que sans cela les ventes ont connu une croissance organique de 3%.

Nombre d‘entreprises américaines réalisant des opérations à l‘international ont vu ce trimestre leur chiffre d‘affaires pénalisé par la vigueur du dollar.

En janvier, United Tech avait réduit ses prévisions pour l‘ensemble de l‘année en raison des inquiétudes sur les effets de change. Mais il a réitéré ces mêmes prévisions mardi, anticipant en particulier un BPA annuel de 6,85 à 7,05 dollars.

Il projette aussi un C.A. annuel de 65 à 66 milliards de dollars et une croissance organique de 3% à 5%.

Lewis Krauskopf, Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below