6 mars 2015 / 12:07 / il y a 2 ans

Les Bourses de la zone euro en légère hausse à la mi-séance

Les Bourses européennes, à l'exception de Londres, évoluent en légère hausse vendredi à la mi-séance, après la confirmation d'une croissance de 0,3% du PIB de la zone euro au quatrième trimestre, en attendant les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis. À Paris, le CAC 40 gagne 0,05% vers 12h35 et à Francfort, le Dax prend 0,07%. /Photo prise le 22 janvier 2015/Ralph Orlowski

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes, à l'exception de Londres, évoluent en légère hausse vendredi à la mi-séance, après la confirmation d'une croissance de 0,3% du PIB de la zone euro au quatrième trimestre, en attendant les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 gagne 2,59 points, soit 0,05% à 4.966,10 points vers 12h35. À Francfort, le Dax prend 0,07%. A Londres, le FTSE recule en revanche de 0,13%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s'adjuge 0,20% mais l'EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,03%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street pratiquement inchangée.

La tendance était déjà soutenue par le relèvement, la veille, des prévisions de croissance de la Banque centrale européenne et les modalités de son programme d'assouplissement quantitatif.

Elle s'est quelque peu renforcée après la confirmation par Eurostat d'une croissance du PIB de 0,3% dans la zone euro sur les trois derniers mois de 2014, grâce aux dépenses de consommation, l'investissement et le commerce.

Autre indicateur économique: la production industrielle en Allemagne a augmenté plus que prévu en janvier (+0,6% contre 0,5% attendu en moyenne).

En France, le déficit budgétaire est revenu à 9,4 milliards d'euros à fin janvier contre 12,7 milliards un an plus tôt.

Les investisseurs attendent à présent les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis, un indicateur qui leur permettra peut-être d'y voir plus clair sur le calendrier de relèvement des taux de la Réserve fédérale.

Sur le marché des changes, l'euro continue de pâtir des dernières déclarations de Mario Draghi, en s'échangeant à 1,0966 face au dollar, au plus bas depuis septembre 2003.

Dans le compartiment de la dette, les rendements des obligations des pays périphériques de la zone euro ont touché des plus bas historiques.

Le rendement du 10 ans portugais a reculé de 12 points de base à 1,7% et ceux de l'Italie et de l'Espagne de 5 points de base à 1,28% et 1,19% respectivement.

Sur le front pétrolier, le Brent de la mer du Nord (+0,84%) se maintient au-dessus de 60 dollars le baril.

Aux valeurs, Commerzbank prend 0,21%. Selon deux sources proches du dossier, la banque allemande est proche d'un accord avec les autorités américaines pour verser 1,4 milliard de dollars (1,27 milliard d'euros) dans le cadre d'un règlement amiable portant notamment sur des violations présumées de sanctions américaines contre certains pays.

Le titre du voyagiste britannique Thomas Cook Group, plus forte hausse du Stoxx 600, s'adjuge plus de 17% après la prise de participation de 5% de Fosun International dans son capital.

Le réassureur français Scor gagne également 1,98% après l'entrée dans son capital de l'assureur japonais Sompo.

PSA prend 3,01%. Le constructeur automobile fera son retour dans le CAC 40 le 23 mars, en remplacement de GEMALTO (-0,14%).

Bureau Veritas (-3,53%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 et du Stoxx 600 après la cession par Wendel (+0,09%) d'environ 10,9% de son capital au prix de 20,32 euros par action, soit dans le bas de la fourchette annoncée jeudi.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below