27 février 2015 / 06:39 / il y a 3 ans

Hausses de production, du dividende... et de l'action Airbus

MUNICH (Reuters) - Airbus Group va augmenter sa production d‘A320 à 50 avions par mois dès 2017, tout en ramenant celle de l‘A330 à six par mois en 2016 pour accompagner la transition des deux appareils vers leur nouvelle génération.

Le président exécutif d'Airbus Group Tom Enders en conférence de presse à Munich pour présenter les résultats annuels du groupe. Le groupe européen d'aérospatiale et de défense va augmenter sa production d'A320 à 50 avions par mois dès 2017, tout en ramenant celle de l'A330 à six par mois en 2016 pour accompagner la transition des deux appareils vers leur nouvelle génération. /Photo prise le 27 février 2015/REUTERS/Michaela Rehle

La maison mère d‘Airbus a également indiqué vendredi qu‘elle prévoyait d‘augmenter à nouveau son dividende au titre de 2015 après une hausse à 1,20 euro pour 2014, supérieur au consensus de Reuters qui s‘établissait à 1,07 euro, contre 0,75 pour 2013.

Le groupe européen d‘aérospatiale et de défense s‘adjuge 7,26% à 55,38 euros à 13h, affichant la plus forte hausse du CAC 40.

“Des résultats plus solides qu‘attendu et une annonce plus favorable que prévu sur les programmes A320 et A330”, résume Barclays dans une note, estimant que la charge liée à l‘avion de transport militaire A400M ne dépasse pas suffisamment les attentes pour inquiéter le marché.

Airbus Group a dû passer une charge nette de 551 millions d‘euros liée aux nouveaux retards de l‘A400M, alors que les analystes tablaient sur un maximum de 500 millions.

Le président exécutif Tom Enders s‘est dit confiant, lors d‘une conférence de presse, dans la capacité du groupe à éviter une nouvelle charge liée à l‘A400M en 2015 et a ajouté souhaiter un doublement des livraisons cette année par rapport aux huit de 2014.

Il a précisé à Reuters que les discussions avec les clients de l‘avion effectuaient de “bons progrès”, sans souhaiter indiquer quand le groupe communiquerait le calendrier révisé des livraisons.

Airbus Group compte également maintenir dans les années à venir l‘équilibre financier du programme A380, prévu pour être finalement atteint en 2015, et remotorisera à terme le très gros porteur si cela fait sens commercialement, a ajouté Tom Enders.

DES ÉTUDES POUR PRODUIRE PLUS DE 60 A320 PAR MOIS

A partir du premier trimestre 2016, Airbus réduira temporairement sa production de long-courriers A330 à six appareils par mois contre 10 actuellement, pour préparer le passage progressif de la cadence mensuelle du monocouloir A320 de 42 actuellement à 50 avions au premier trimestre 2017, confirmant une information de Reuters.

“Au rythme de 50, nous restons ‘surbookés’”, a toutefois souligné le directeur financier Harald Wilhelm. “Nous ne pensons pas que la dynamique ralentira en 2015, c‘est pourquoi nous étudions de monter plus haut que le rythme de 50.”

Airbus mène même des études pour monter à plus de 60 A320 par mois, a déclaré Tom Enders.

Parallèlement, Airbus va réduire temporairement la cadence de production de l‘A330, à six appareils par mois dès le début 2016 contre 10 actuellement, un rythme susceptible d‘être encore ajusté si nécessaire.

En 2014, Airbus Group a redressé son flux de trésorerie disponible avant fusions et acquisitions à 1,109 milliard d‘euros, alors qu‘il le prévoyait à l‘équilibre après un solde négatif en 2013. Pour 2015, il dit de nouveau prévoir un équilibre.

Le groupe anticipe aussi en 2015 une nouvelle hausse de son chiffre d‘affaires, après celle de 5% de 2014, et une légère progression de son bénéfice opérationnel avant exceptionnels après une hausse à 4,066 milliards d‘euros l‘an passé.

Le groupe a encaissé des plus-values d‘un montant total de 383 millions tirées de la cession de 8% dans Dassault Aviation, une sortie progressive du capital prévue pour se poursuivre cette année.

Airbus Group peut également compter cette année sur un versement de 800 millions d‘euros de la part de Safran pour équilibrer leurs participations dans leur nouvelle coentreprise spatiale Airbus Defense Space.

Tom Enders a également dit que le groupe comptait discuter cette année avec l‘italien Finmeccanica de leurs activités communes, se redisant prêt à une montée dans le capital du constructeur de missiles MBDA.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below