16 janvier 2015 / 06:58 / dans 3 ans

Schlumberger supprime 9.000 emplois avec la chute du brut

Schlumberger, le numéro un mondial des services pétroliers, a enregistré une baisse de son bénéfice net au titre du quatrième trimestre, à 302 millions de dollars (260 millions d'euros), mais son chiffre d'affaires a progressé à 12,64 milliards de dollars. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler

(Reuters) - Schlumberger, le numéro un mondial des services pétroliers, a annoncé son intention de supprimer 9.000 emplois, soit 7% de ses effectifs, en réponse à la chute des cours du pétrole.

Le groupe de Houston avait dit le mois dernier qu‘il comptabiliserait une charge d‘un milliard de dollars dans ses résultats du quatrième trimestre pour financer des mesures de restructuration, qu‘il a donc détaillées jeudi.

Les compagnies pétrolières ont réduit leurs projets et budgets d‘explorations en réaction à la baisse de près de 60% des cours du brut en six mois.

Dans une note publiée la semaine dernière, les analystes de Barclays estimaient que les dépenses d‘exploration et de production en Amérique du Nord pourraient être réduites de 30% ou davantage cette année si le prix du brut léger américain reste dans la zone des 50-60 dollars le baril.

Le baril de West Texas Intermediate a fini à 46,25 dollars sur le Nymex jeudi, en baisse de 4,6% sur la séance.

“Dans cet environnement incertain, nous continuons de nous concentrer sur ce que nous pouvons contrôler. Nous avons déjà pris un certain nombre de mesures pour restructurer et redimensionner notre entreprise et cela nous a conduit à comptabiliser des charges au quatrième trimestre”, dit le directeur général Paal Kibsgaard dans le communiqué de résultats.

Schlumberger, qui fournit des équipements et technologies de forage, a de fait publié un bénéfice trimestriel en forte baisse mais son résultat hors éléments exceptionnels a dépassé le consensus des analystes pour le 10e trimestre d‘affilée.

Le bénéfice net est ressorti à 302 millions de dollars (260 millions d‘euros), soit 23 cents par action, contre 1,66 milliard (1,26 dollar/action) un an plus tôt.

Hors exceptionnels, le bénéfice est en hausse de 11% et le résultat par action atteint 1,50 dollar, supérieur de cinq cents au consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d‘affaires, lui, a progressé à 12,64 milliards de dollars, à peu près conforme aux estimations des analystes.

Le groupe a proposé par ailleurs un dividende en hausse de 25% au titre du trimestre..

Sneha Banerjee et Tanvi Mehta à Bangalore, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below