19 décembre 2014 / 08:03 / dans 3 ans

Vaste plan de rigueur budgétaire en préparation au Brésil

BRASILIA (Reuters) - La présidente du Brésil, Dilma Rousseff, prépare un plan de rigueur budgétaire de grande ampleur pour tenter de regagner la confiance des investisseurs, ont déclaré des responsables gouvernementaux à Reuters.

Joaquim Levy, un ancien banquier nommé ministre des Finances dans le gouvernement de la présidente Dilma Rousseff, qui entame son second mandat le 1er janvier. La présidente brésilienne prépare, dit-on de source gouvernemnetale, un plan de rigueur budgétaire de grande ampleur pour tenter de regagner la confiance des investisseurs. /Photo prise le 27 novembre 2014/REUTERS/Ueslei Marcelino

Ce choc budgétaire pourrait représenter un montant total de 100 milliards de réals (30,5 milliards d‘euros).

Après une décennie de développement rapide dans les années 2000, le Brésil a connu une croissance économique inférieure à 2% en moyenne et une inflation élevée depuis l‘arrivée au pouvoir de Dilma Rousseff en 2011.

Ce bilan ainsi que des rentrées fiscales décevantes et la chute des cours des matières premières produites par le Brésil, comme le minerai de fer, ont convaincu la présidente d‘entreprendre un changement radical de cap économique alors qu‘elle s‘apprête à entamer son second mandat le 1er janvier, ont expliqué des responsables ayant requis l‘anonymat.

Dans cette optique, elle va laisser carte blanche à son futur ministre des Finances, Joaquim Levy, un ancien banquier jouissant d‘une bonne réputation à Wall Street, pour conduire l‘économie à sa guise, souligne un proche collaborateur de Dilma Rousseff.

Elle-même économiste de formation, cette dernière a pris au cours de son premier mandat un certain nombre de décisions, telles que des allégements fiscaux ciblés, qui ont grevé les finances du Brésil et altéré la confiance des investisseurs.

“C‘est un nouveau mandat, avec de nouvelles idées”, dit ce proche de Dilma Rousseff.

“LA SITUATION ÉCONOMIQUE A NETTEMENT EMPIRÉ”

Ce changement se traduira avant tout sur le plan budgétaire et, selon ce même responsable, l‘effort s‘élèvera entre 90 et 100 milliards de réals, l‘équivalent d‘environ 2% du produit intérieur brut (PIB).

Ce montant est quasiment identique à la proposition défendue par sa rivale Marina Silva durant la campagne pour l‘élection présidentielle, que Dilma Rousseff avait alors jugée “dangereuse”. “Nous ne croyons pas en un choc budgétaire”, disait-elle alors fin septembre.

Interrogé sur ce changement de ton, le proche de la présidente explique que “la situation économique a nettement empiré”.

L‘ampleur exacte et les modalités de ce programme économique ne sont pas définitivement arrêtées mais ses grandes lignes semblent désormais claires.

L‘essentiel de l‘effort passera par des baisses de dépenses et de subventions et non par de nouvelles taxes, disent ces responsables.

Le Brésil affiche déjà l‘un des taux de prélèvements obligatoires les plus élevés d‘Amérique latine, à environ 39% du PIB.

Parmi les budgets affectés pourraient figurer celui de la BNDES, la banque publique de développement, et celui des aides à l‘investissement des entreprises, qui ont atteint une centaine de milliards de réals l‘an dernier.

En revanche, “Bolsa Familia”, le programme d‘allocations mensuelles aux familles les plus pauvres, et le programme fédéral d‘aides au logement devraient être épargnés.

“La première chose que nous devons faire, c‘est renforcer notre situation budgétaire”, dit un autre haut responsable gouvernemental.

Il assure que Brasilia veillera à ne pas provoquer un “coup d‘arrêt brutal” à l‘activité économique mais ajoute : “Si nous agissons avec détermination, cela enverra le bon signal sur la stabilité.”

avec Alfonso Soto, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below