11 décembre 2014 / 08:04 / il y a 3 ans

Ventes d'Inditex soutenues malgré la douceur de l'automne

Inditex, maison mère de Zara, affiche une progression de 14% de son chiffre d'affaires sur les six premières semaines de son quatrième trimestre, en dépit des températures élevés du début de l'automne qui ont affecté les performances d'autres groupes européens de prêt-à-porter. /Photo prise le 12 septembre 2014/Andrea Comas

MADRID (Reuters) - Inditex, maison mère de Zara, a annoncé jeudi une hausse de 14% de son chiffre d'affaires en novembre et début décembre, la rotation rapide de ses collections lui ayant permis de mieux résister que beaucoup de groupes européens de prêt-à-porter à la douceur inhabituelle du début de l'automne.

Cette bonne performance, après une croissance supérieure aux attentes de son chiffre d'affaires pendant les neuf premiers mois de l'exercice à fin octobre, dope le titre du groupe espagnol, qui gagne 2,55% vers 11h15 GMT, alors que son indice sectoriel en Europe ne prend que 0,23%.

Le titre se traite à 26 fois son bénéfice 2015 contre 23 pour H&M.

Le secteur de la mode en Europe a été affecté par un automne particulièrement clément, qui a retardé la demande des articles à plus fortes marges comme les manteaux d'hiver et les bottes.

Le numéro un mondial du prêt-à-porter est plus réactif que ses rivaux, dans la mesure où il commande des collections moins importantes à des fabricants proches de ses marchés avec des délais de quelques semaines, plutôt que les millions d'articles que ses concurrents font fabriquer en Asie sur six mois.

"Les bonnes ventes organiques du troisième trimestre (...) reflètent la performance de son modèle économique et la rapidité avec laquelle Inditex peut réagir aux adversités telles qu'un temps trop doux", note l'analyste de Bernstein Jamie Merriman.

Le chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de son exercice, à fin octobre, a progressé de 10,5% à taux de change constant, à 12,7 milliards d'euros. Hors effets de change négatifs, la hausse a été de 7%.

Son bénéfice net sur neuf mois a augmenté de 0,8% à 1,69 milliard d'euros, un résultat globalement conforme aux attentes.

Les analystes financiers attendaient en moyenne un bénéfice net de 1,67 milliard d'euros, un résultat brut d'exploitation (Ebitda) de 2,8 milliards d'euros et un chiffre d'affaires de 12,6 milliards d'euros, selon une enquête Reuters.

La marge brute du groupe espagnol a baissé, à 58,9% contre de 59,9% il y a un an, mais la société précise que 40 points de base de ce repli sont dus à des effets comptables, qui devraient également impacter la marge brute de l'ensemble de l'année.

Quoiqu'il en soit, la marge brut d'Inditex reste particulièrement élevée pour le secteur, tout comme celle du suédois H&M, le numéro deux, dont la marge est de 58,8%.

La baisse du taux de change de certaines devises face à l'euro sur certains marchés lucratifs d'Inditex, comme la Russie et le Japon, pèse toutefois sur ses résultats.

Fondé et contrôlé par le milliardaire Amancio Ortega, qui détient environ 59% du capital, Inditex possède également les marques Bershka, Massimo Dutti et Stradivarius.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below