9 septembre 2014 / 10:44 / il y a 3 ans

Pas de dette nouvelle en Allemagne en 2015, inédit depuis 1969

BERLIN (Reuters) - Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a déclaré que l‘Allemagne ne ferait pas de nouvelles dettes en 2015, une situation inédite depuis 1969 et qui atteste de la vigueur d‘une économie que ses homologues européennes implorent de s‘impliquer davantage dans la relance de la croissance en zone euro.

Devant le Bundestag, à Berlin, le ministre des Finances Wolfang Schäuble, a déclaré mardi que l'Allemagne parviendrait à l'équilibre budgétaire en 2015 sans émettre de nouvelles obligations d'Etat, une première depuis 1969. /Photo prise le 9 septembre 2014/REUTERS/Fabrizio Bensch

S‘exprimant mardi au Bundestag, Wolfgang Schäuble a expliqué que des budgets dépourvus de nouvelles dettes nettes devraient être la norme en Allemagne à partir de 2015 et que le gouvernement voulait faciliter le développement de l‘investissement privé, surtout dans les grands travaux.

“Nous avons avant tout besoin de l‘investissement privé pour préserver la performance économique et la compétitivité de l‘Allemagne et de l‘Europe”, a-t-il dit, ajoutant que le pays devait explorer de nouveaux types de partenariats public-privé.

Des pays tels que la France et l‘Italie pressent l‘Allemagne d‘augmenter l‘investissement public et d‘alléger la fiscalité pour doper la reprise économique de la zone euro. La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, voudrait bien, elle aussi, que Berlin augmente l‘investissement.

Mais Wolfgang Schäuble a dit ce mois-ci qu‘un trop grand nombre de ses collègues européens considéraient qu‘il fallait combler le déficit d‘investissement de la région par la mane publique.

Le ministre a mis l‘accent mardi sur la promotion de l‘investissement privé. “Pourquoi ce qui a bien marché, globalement, pour les secteurs des télécoms et de l‘énergie ne marcherait pas également pour le secteur des transports, d‘autant que d‘autres pays l‘ont fait? ”

L‘Allemagne a elle-même besoin d‘investir de toute urgence : l‘investissement annuel global ne représente que 17% environ du PIB contre 21% en moyenne pour d‘autres grandes puissances économiques. Evoquer la fermeture de ponts et de viaducs ou des routes endommagées, source de retards pour les entreprises, n‘est pas chose rare dans la presse allemande.

Les Verts et l‘opposition de gauche n‘ont pas manqué de stigmatiser le budget de Schäuble auquel ils reprochent ses carences en matière d‘investissement dans de grands chantiers publics. “Le délabrement des infrastructures est une menace pour l‘économie”, a dit Dietmar Bartsch, l‘un des chefs du parti de La Gauche (die Linke). “Vous êtes très loin du compte pour les infrastructures”.

De fait, l‘Allemagne a les moyens d‘investir : elle a au premier semestre dégagé son plus gros excédent budgétaire depuis la réunification, tandis que ses dernières adjudications de dette à six et 12 mois ont vu dans les faits les investisseurs payer pour prêter à l‘Etat.

Wolfgang Schäuble a expliqué qu‘il s‘agissait pour Berlin de convaincre des institutionnels tels que les assureurs et les fonds de pension d‘investir dans les projets de grands travaux.

“Nous étudions dans quelle mesure la réglementation serait susceptible d‘entraver indument les possibilités d‘investissement”, a-t-il dit.

Le ministre des Finances a ajouté que l‘Etat mettrait en place les conditions nécessaires à l‘épanouissement de l‘investissement privé, en développant la formation, la science et la recherche. Wolfgang Schäuble a dit qu‘il comptait présenter en fin de semaine avec son homologue français, Michel Sapin, des propositions en ce sens.

Erik Kirschbaum et Michelle Martin, Wilfrid Exbrayat et Patrick Vignal pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below