4 septembre 2014 / 12:24 / dans 3 ans

La BCE baisse ses taux, annonce des rachats d'actifs limités

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a abaissé jeudi ses taux directeurs à de nouveaux plus bas sans précédent et a annoncé un programme limité d‘achats d‘actifs, afin de prévenir une déflation et redonner des couleurs à une économie de la zone euro qui stagne.

Le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi. La BCE a abaissé jeudi ses taux directeurs à de nouveaux plus bas sans précédent et a annoncé un programme limité d'achats d'actifs, afin de prévenir une déflation et redonner des couleurs à une économie de la zone euro qui stagne. /Photo prise le 4 septembre 2014/REUTERS/Kai Pfaffenbach

Le taux de refinancement a ainsi été ramené de 0,15% à 0,05%. Le taux de dépôt s‘enfonce un peu plus en territoire négatif, passant de -0,10% à -0,20%, tandis que le taux de prêt marginal est abaissé à 0,30% contre 0,40% précédemment.

L‘économie de la zone euro a calé au deuxième trimestre et la crise ukrainienne pèse maintenant lourdement sur le climat des affaires.

“Le conseil des gouverneurs perçoit les risques entourant les perspectives économiques de la zone euro comme orientés à la baisse”, a déclaré le président de la BCE Mario Draghi lors d‘une conférence de presse.

“En particulier, la perte de dynamisme économique pourrait décourager l‘investissement privé et des risques géopolitiques accrus pourraient avoir de nouvelles répercussions négatives sur la confiance des ménages et des entreprises.”

Dans leurs nouvelles prévisions économiques publiées jeudi, les services de la BCE anticipent une croissance plus faible que précédemment pour cette année à 0,9% avec une accélération à 1,6% en 2015.

La prévision pour l‘inflation, tombée à 0,3% en rythme annuel au mois d‘août, a été abaissée à 0,6% en 2014 contre 0,7% en juin et maintenue à 1,1% en 2015. Des chiffres très inférieurs à l‘objectif d‘une hausse des prix en dessous mais proche de 2% assigné à la BCE.

Draghi a dit que si l‘inflation devait demeurer trop faible pendant trop longtemps, le conseil des gouverneurs était unanime dans son engagement à utiliser tous les “instruments non conventionnels” pour y remédier.

Il a aussi présenté des projets de programmes d‘achats de titres adossés à des actifs (asset-backed securities ou ABS) et d‘achats d‘obligations sécurisées afin d‘assouplir les conditions de crédit au sein de la zone euro.

Il a ajouté que les modalités de ces nouveaux programmes, qui démarreront le mois prochain, seraient détaillées à l‘issue du conseil des gouverneurs du 2 octobre.

Des sources au fait des discussions au sein de la BCE ont dit à Reuters que ces programmes pourraient se dérouler sur trois ans et porter sur 500 milliards d‘euros.

Draghi a dit que les décisions annoncées jeudi n‘avaient pas été prises à l‘unanimité par le conseil des gouverneurs mais avec une “majorité confortable”.

Les baisses des taux directeurs “peuvent avoir un petit effet positif à la marge sur l‘activité et le crédit bancaire et peut-être accentuer un peu la baisse de l‘euro”, a déclaré Jonathan Loynes, économiste en chef pour l‘Europe chez Capital Economics.

“Mais ces initiatives ne sauraient se substituer à une action de politique monétaire beaucoup plus puissante qui apparait de plus en plus nécessaire pour éviter une nouvelle récession.”

QE OR NOT QE

Pour de nombreux investisseurs et intervenants de marché, la seule initiative qui pourrait véritablement faire la différence serait un large programme d‘assouplissement quantitatif à l‘instar de ceux mis en oeuvre par la Réserve fédérale américaine, la Banque d‘Angleterre ou la Banque du Japon.

Draghi avait alimenté les espoirs en la matière en s‘éloignant le 22 août du texte de son discours prononcé lors de la réunion des banquiers centraux de Jackson Hole, aux Etats-Unis, et en déclarant que les marchés avaient indiqué “des baisses significative” des anticipations d‘inflation le mois dernier.

Il avait alors ajouté que le conseil des gouverneurs utiliserait, dans le cadre de son mandat, “tous les instruments disponibles” pour assurer la stabilité des prix à moyen terme.

Plusieurs des 24 membres du conseil des gouverneurs de la BCE sont très réticents à des injections massives de liquidités. “L‘obstacle à l‘assouplissement reste très élevé”, avait confié une source interne à la BCE à Reuters, la semaine dernière.

“L‘assouplissement quantitatif a été discuté” au cours de la réunion du conseil des gouverneurs, a dit Draghi.

“Certains membres (du conseil) étaient favorables à faire plus que ce que je viens juste de présenter et certains en faveur de faire moins. Donc nos propositions sont à mi-chemin...”, a-t-il ajouté.

La BCE est aussi dans l‘attente des résultats du programme de refinancement ciblé à quatre ans (TLTRO) offert aux banques en juin mais dont la mise en oeuvre n‘interviendra que d‘ici la fin du mois.

La baisse des taux directeurs le rendra encore plus attractif pour les banques mais l‘atonie du crédit bancaire en rend l‘impact incertain.

Draghi a aussi fait écho à ses propos tenus à Jackson Hole appelant les gouvernements à recourir plus largement à la politique budgétaire tout en poursuivant les réformes structurelles pour soutenir l‘économie de la zone euro.

Il a dit que les pays de la zone euro devraient utiliser la flexibilité existante dans le cadre des règles budgétaires et d‘endettement, sans les enfreindre, afin de faciliter les réformes structurelles. “Il y a aussi des marges de manoeuvre pour obtenir un agencement des politiques budgétaires qui soit plus favorable à la croissance”, a-t-il dit.

Paul Carrel, Patrick Vignal et Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below