1 septembre 2014 / 14:18 / il y a 3 ans

Suppression d'une demi-équipe et de 300 postes chez PSA Sochaux

L'usine PSA de Sochaux (Doubs) supprimera une demi-équipe de production à partir du 3 novembre, ce qui se traduira par le non renouvellement de 300 contrats d'intérimaires, a-t-on appris lundi de source syndicale. /Photo d'archives/Vincent Kessler

STRASBOURG (Reuters) - L'usine PSA de Sochaux (Doubs) supprimera une demi-équipe de production à partir du 3 novembre, ce qui se traduira par le non renouvellement de 300 contrats d'intérimaires, a-t-on appris lundi de source syndicale.

Cette mesure, qui concernera la ligne d'assemblage des Peugeot 3008, 5008 et Citroën DS5, a été annoncée par la direction lors d'un comité d'entreprise extraordinaire.

Le remplaçant du 3008, le modèle le plus vendu des trois, ne sera lancé qu'à partir de 2016.

"C'est ça qui nous inquiète. D'ici 2016, ça ne peut que s'aggraver", a dit à Reuters Guy Misere, représentant de la CFDT au comité d'entreprise.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de la direction de l'usine.

Le nouveau président du directoire de PSA, Carlos Tavares, a fait de l'optimisation de la capacité des usines et de la maîtrise des stocks deux des priorités de son plan stratégique "Back in the race", destiné à redresser le groupe automobile en difficulté. En août, les nouvelles immatriculations de PSA sont ressorties en repli de 3,1% en données brutes, globalement en ligne avec l'ensemble du marché français.

Guy Misere redoute également que le site de Sochaux, qui emploie 10.800 personnes avec le centre d'essai de Belchamp, ne dispose plus à terme que d'un seul flux de production, contre deux actuellement, à l'instar de ce qui est prévu à Poissy et Mulhouse dès 2015.

"C'est une crainte que l'on entend en production, mais les véhicules qui sont faits à Sochaux, où seraient-ils faits ?", relativise Pascal Lemaire, représentant de la CFE-CGC au CE.

Le passage de deux équipes à une équipe et demie, qui doit permettre de ramener la production de 649 à 489 véhicules par jour, sera précédé, en octobre, de seize jours chômés en partie consacrés à des actions de formation.

L'autre chaîne, qui assemble la Peugeot 308, poursuit de son côté sa montée en cadence grâce notamment à l'arrivée du break. La production passera de 914 véhicules par jour en octobre à 966 en novembre avec toujours deux équipes et demie.

PSA a également ajusté à la baisse la capacité de l'usine sœur de Mulhouse (Haut-Rhin). La ligne de production du 2008, après un départ en flèche, subira trois jours et demi de chômage en novembre alors même qu'une demi-équipe de nuit lui aura été adjointe en septembre. La direction du site a justifié cette mesure par la nécessité de dégonfler les stocks en cette période de l'année, et non par un essoufflement des ventes du petit crossover de la marque au lion.

Gilbert Reilhac, avec Gilles Guillaume, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below