1 septembre 2014 / 07:09 / dans 3 ans

Trou d'air en août pour les marques automobiles françaises

LES IMMATRICULATIONS EN FRANCE

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont baissé de 3% en août, reflet de l‘attentisme persistant des acheteurs, renforcé par la perspective du prochain Mondial de l‘automobile.

Selon les chiffres publiés lundi par le Comité des constructeurs français d‘automobiles (CCFA), 83.340 voitures ont été immatriculées dans l‘Hexagone le mois dernier, traditionnellement un petit mois en termes de ventes pour le secteur.

Les marques françaises ont baissé en moyenne de 6,8%, contrecoup de leur performance solide de la première partie de l‘année, tandis que les groupes étrangers ont rebondi de 1,2%. En données corrigées des jours ouvrables, les immatriculations totales ressortent en hausse de 1,8%.

“L‘arrivée du Mondial ne favorise pas des ventes en août, la perspective de nouveaux modèles alimente l‘attentisme”, commente François Roudier, porte-parole du CCFA.

Le salon de l‘auto de Paris, où seront dévoilées plusieurs nouveautés importantes, comme le nouveau Renault Espace, ouvrira ses portes au public le 4 octobre.

“Les particuliers attendent avant de renouveler leur voiture, mais c‘est toujours surtout pour des raisons financières”, indique de son côté Flavien Neuvy, directeur de l‘Observatoire Cetelem de l‘automobile. “Le contexte économique morose continue de peser, et même si août n‘est pas représentatif, on reste inférieur de 20% aux niveaux d‘avant-crise.”

Le palmarès du mois dernier est resté dominé par les petites voitures Renault Clio, Peugeot 208, Renault Captur et Citroën C3, ce qui explique que la part du diesel dans les immatriculations a chuté à 62%, contre 67% un an plus tôt. Seul changement dans le Top 10 d‘août, par rapport à juillet, la petite Dacia Sandero est passée in extremis devant le monospace Citroën C4 Picasso.

LE LÉGER REBOND DE 2014 SE CONFIRME, SANS PLUS

Depuis le début de l‘année, les immatriculations de voitures neuves en France se maintiennent en progression de 1,6% en données brutes, et de 2,8% en données CJO, “dans le cadrage de prévisions” du CCFA pour 2014, ajoute le porte-parole du Comité. Celui-ci attend une progression de 2% à 3% du marché français sur l‘ensemble de l‘année.

Le Cetelem table lui sur une légère croissance de 1% en 2014. Il s‘agirait de la première hausse du marché depuis quatre ans.

En août, en données brutes, le groupe Renault a vu ses immatriculations reculer de 10,7%. Elles baissent de 13,8% pour la marque Renault elle-même, actuellement en plein lancement de la nouvelle Twingo, et de 1,8% pour la marque low cost Dacia. Le groupe PSA affiche un repli de 3,1%, Peugeot et Citroën accusant des baisses respectives de 4,5% et 1,0%.

A contrario, les groupes étrangers ont rebondi de 1,2%, avec plusieurs hausses spectaculaires : +11% pour le groupe Volkswagen (+26,1% pour la seule marque éponyme), +40,9% pour Ford ou +39,5% pour la marque Mercedes (Daimler).

La performance de la marque haut de gamme allemande s‘explique en partie par un comparatif favorable puisqu‘un an plus tôt, un litige avec les autorités françaises sur un gaz de climatisation utilisé par Mercedes avait fait plonger de 39% les immatriculations de Mercedes en France.

A 12h15, l‘action Renault perd 2,99%, plus forte baisse de l‘indice CAC 40 (-0,33%), et PSA cède 2%, sous-performant l‘indice des valeurs automobiles européennes (-0,89%).

Avec Laurence Frost, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below