29 août 2014 / 13:12 / dans 3 ans

Recul surprise de la consommation des ménages aux Etats-Unis

Les dépenses de consommation des ménages américains ont reculé de manière inattendue en juillet (-0,1%, première baisse depuis janvier), la hausse du taux d'épargne à un plus haut d'un an et demi soulignant leur prudence en dépit de la poursuite de l'amélioration du marché de l'emploi. /Photo d'archives/REUTERS/Lucy Nicholson

NEW YORK (Reuters) - Les dépenses de consommation des ménages américains ont reculé de manière inattendue en juillet, la hausse du taux d‘épargne à un plus haut d‘un an et demi soulignant leur prudence en dépit de la poursuite de l‘amélioration du marché de l‘emploi.

La consommation a ainsi reculé de 0,1% le mois dernier, enregistrant sa première baisse depuis janvier, après une hausse confirmée à +0,4% en juin, selon les données publiées vendredi par le département du Commerce.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient en moyenne à une progression de 0,2% en juillet. Ajustées de l‘inflation, les dépenses de consommation ressortent en baisse de 0,2% après une hausse de 0,2% en juin.

La faiblesse de la consommation au début du troisième trimestre ne devrait toutefois pas peser sur la trajectoire de l‘économie américaine dont la croissance a nettement accéléré sur la période d‘avril-juin.

La croissance du produit intérieur brut américain a accéléré à 4,2% en rythme annuel, selon une deuxième estimation publiée jeudi par le département du Commerce.

L‘épargne des ménages a atteint en juillet son plus haut niveau depuis décembre 2012 à 739,1 milliards de dollars, après un chiffre de 709,4 milliards en juin. A 5,7%, le taux d‘épargne ressort aussi à son plus haut niveau depuis décembre 2012.

L‘indice PCE des prix à la consommation a quant à lui progressé de 0,1% en juillet, après une hausse de 0,2% en juin.

L‘indice de base, qui exclut l‘alimentation et l‘énergie, a augmenté de 0,1% comme en juin.

En rythme annuel, l‘indice PCE de base s‘établit à 1,5% comme le mois précédent et reste très inférieure à l‘objectif de 2% que s‘est fixé la Réserve fédérale.

Lucia Mutikani, Marc Joanny pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below