21 août 2014 / 07:34 / dans 3 ans

Les Bourses européennes peu changées à l'ouverture

Les Bourses européennes ont ouvert stable ou en très léger recul jeudi. Vers 9h20, le CAC 40 cède 0,06% à Paris, le Dax recule de 0,13% à Francfort et le FTSE est stable (+0,04%) à Londres. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert stable ou en très léger recul jeudi après un indice manufacturier décevant en Chine et au lendemain de la publication du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale qui a propulsé le dollar à ses plus hauts niveaux en 11 mois.

Ces “minutes” ont montré que les membres du FOMC étaient prudents dans leur approche du relèvement des taux d‘intérêt. Ils se sont montrés surpris par la vitesse à laquelle le marché du travail américain s‘améliore, mais ne veulent pas pour autant se précipiter pour relever ses taux d‘intérêt.

En Chine, la croissance de l‘activité manufacturière a ralenti en août pour atteindre un plus bas de trois mois, selon l‘indice provisoire de la banque HSBC, alors qu‘au Japon, elle s‘est accélérée à la faveur d‘une hausse des exportations et de la demande intérieure.

Les investisseurs attendent maintenant dans la matinée les indices des directeurs d‘achats en France, en Allemagne et sur l‘ensemble de la zone euro, ainsi que les ventes de détail au Royaume-Uni, avant les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis, qui seront publiées cet après-midi.

À Paris, l‘indice CAC 40 cède 0,06% à 4.238,13 points vers 9h20. À Francfort, le Dax recule de 0,13% et à Londres, le FTSE est stable (+0,04%). L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,09% et le FTSEurofirst 300 est stable également (-0,01%).

La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,85%, à un pic de trois semaines, alors qu‘à Wall Street la veille, le Dow Jones a pris 0,35% et le S&P 500 a progressé de 0,25%, tout près de son record historique.

Le secteur lié aux ressources de base accuse la plus forte baisse en Europe, avec une perte de 0,96% sous le coup de l‘indicateur chinois décevant.

Aux valeurs, Ahold perd 2,1%, plus forte baisse de l‘indice EuroFirst 300, alors que la chaîne néerlandaise de supermarchés a fait part de résultats inférieurs aux attentes au deuxième trimestre.

Infineon en revanche s‘adjuge 0,7% après l‘annonce la veille du rachat de l‘américain International Rectifier pour trois milliards de dollars en numéraire, le groupe allemand de semi-conducteurs se lançant ainsi dans la plus importante acquisition de son histoire.

RTL chute de 7,5% après avoir abaissé ses objectifs financiers pour l‘année 2014. L‘indice des médias cède 0,27%.

Sur le marché des changes, l‘euro se stabilise autour de 1,3260 dollar, ayant enfoncé le plancher de 1,3295 du 7 novembre à la suite des “minutes” de la Fed alors que sur le marché obligataire les futures sur Bund perdent du terrain.

Sur le front du pétrole, le Brent est retombé sous la barre des 102 dollars, près de ses plus bas de 14 mois touchés en début de semaine, affecté par l‘abondance de l‘offre et le ralentissement de la demande sur ce marché, notamment au vu du ralentissement de l‘activité manufacturière en Chine.

Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below