13 août 2014 / 07:29 / dans 3 ans

Les Bourses européennes ouvrent en hausse

Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi. À Paris, après un quart d'heure d'échanges, le CAC 40 gagne 0,64% à 4.188,59 points. À Francfort, le Dax progresse de 0,74% alors qu'à Londres, le FTSE est pratiquement inchangé. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

(Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi, soutenues par les résultats meilleurs qu‘attendu de Swiss Life et de Merck KGaA, mais la progression des indices est limitée par des indicateurs asiatiques décevants et les craintes persistantes liées à l‘Ukraine.

À Paris, après un quart d‘heure d‘échanges, le CAC 40 gagne 0,64% à 4.188,59 points. À Francfort, le Dax progresse de 0,74% alors qu‘à Londres, le FTSE est pratiquement inchangé. L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,69% et le FTSEurofirst 300 de 0,36%.

Les indicateurs chinois du jour ont notamment montré un ralentissement des nouveaux flux de capitaux dans l‘économie à leur plus bas niveau depuis près de six ans en juillet, une évolution qui nourrit les craintes d‘une décélération rapide de la deuxième économie mondiale.

Après avoir atteint en début de séance un plus haut de huit mois, la Bourse de Shanghaï a cédé du terrain.

Au Japon, le produit intérieur brut (PIB) a subi au deuxième trimestre une contraction de 6,8%, la plus marquée depuis le séisme et le tsunami de mars 2011, après le relèvement de la TVA entré en vigueur le 1er avril. La Bourse de Tokyo a néanmoins fini en hausse de 0,35%.

En Europe, à la veille de la publication des chiffres du PIB en Allemagne, en France et pour l‘ensemble de la zone euro, les investisseurs attendent entre autres le rapport trimestriel sur l‘inflation de la Banque d‘Angleterre, qui pourrait nourrir les spéculations sur un relèvement de taux avant la fin de l‘année.

Parmi les valeurs les plus entourées dans les premiers échanges, le géant allemand de l‘énergie E.ON gagne plus de 4%, la plus forte hausse de l‘indice FTSEurofirst 300, et entraîne derrière lui de nombreuses “utilities” après ses résultats, pourtant marqués par la baisse de son Ebitda.

Le sidérurgiste allemand Salzgitter s‘adjuge près de 2% après avoir annoncé son retour aux bénéfices et l‘assureur helvétique Swiss Life prend 3,2% après des semestriels supérieurs aux attentes.

Sur le dossier ukrainien, les marchés surveillent les discussions sur le convoi de 280 camions parti mardi de Moscou en direction de l‘Ukraine, que certains Occidentaux soupçonnent de servir de prétexte au Kremlin pour une intervention militaire en appui aux rebelles.

Cette crise et les tensions au Moyen-Orient alimentent les craintes pour la croissance mondiale, favorisant le repli sur les valeurs refuges, comme les obligations d‘Etat, le dollar ou le franc suisse.

L‘euro se stabilise mercredi autour de 1,3360 dollar, non loin du plus bas de neuf mois touché la semaine dernière à 1,3333.

Les matières premières sont elles aussi orientées à la baisse: le cours du cuivre, considéré comme un bon baromètre de la demande globale, a touché un plus bas de six semaines et celui du baril de Brent est tombé à son plus bas niveau depuis 13 mois à 102,39 dollars avant de remonter très légèrement.

Blaise Robinson,; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below