7 août 2014 / 05:45 / dans 3 ans

Commerzbank double son bénéfice net au 2e trimestre

FRANCFORT (Reuters) - Commerzbank a annoncé jeudi une hausse de son bénéfice au deuxième trimestre, imputable en partie à une diminution des créances douteuses et irrécouvrables, et dit qu‘elle accélérait les cessions d‘actifs non stratégiques.

Commerzbank annonce une hausse de son bénéfice au deuxième trimestre. La deuxième banque allemande a dégagé au deuxième trimestre un bénéfice net de 100 millions d'euros contre 40 millions un an auparavant et un consensus qui le donnait à 125 millions. /Photo d'archives/REUTERS/Lisi Niesner

La réduction rapide du portefeuille d‘actifs douteux de l‘établissement, remisés dans une structure de défaisance, doit faciliter le redressement de la deuxième banque allemande, laquelle a dû faire appel à l‘Etat pour surnager.

La banque entend à présent ramener son portefeuille de financements immobiliers et maritimes à 20 milliards d‘euros et le portefeuille de financements publics à 47 milliards d‘euros.

Commerzbank estime que les sanctions infligées à la Russie n‘auront qu‘un impact restreint sur ses activités sur place mais ajoute qu‘elle suit de près l‘évolution de la situation au point de vue de la gestion du risque.

A la fin du deuxième trimestre, son exposition à la Russie était de 5,4 milliards d‘euros contre 6,1 milliards au premier trimestre.

La banque a dégagé au deuxième trimestre un bénéfice net de 100 millions d‘euros contre 40 millions un an auparavant et un consensus qui le donnait à 125 millions.

Le bénéfice imposable ressort à 257 millions d‘euros (consensus: 222 millions).

L‘action est stable en avant-Bourse.

Une hausse des résultats de la banque de dépôt et des opérations en Europe de l‘est a compensé la diminution du résultat de la banque d‘investissement durant le trimestre.

La division Mittelstand, spécialisée dans le crédit aux PME, a vu son résultat d‘exploitation augmenter de 24% à 267 millions d‘euros, une réduction des pertes sur créances l‘ayant emporté sur une baisse de la demande.

Le résultat de la banque d‘investissement a chuté de 29%, affecté surtout par la baisse des revenus tirés du trading obligataire et du marché des changes.

La division regroupant les actifs non stratégiques a vu ces derniers se réduire de 32% à 92 milliards d‘euros durant le trimestre. Cette division regroupe des investissements issus d‘une tentative d‘expansion qui avait tourné court et obligé l‘Etat à injecter 18 milliards d‘euros dans l‘établissement.

Arno Schütze et Jonathan Gould, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below