6 août 2014 / 13:02 / il y a 3 ans

Déficit commercial moins marqué que prévu en juin aux Etats-Unis

WASHINGTON (Reuters) - Le déficit commercial des Etats-Unis s‘est resserré davantage que prévu en juin, à la faveur d‘un creux de trois ans et demi touché par les importations de pétrole, des données qui suggèrent que l‘impact du commerce international sur la croissance sera peut-être moins négatif que ce qui avait été initialement anticipé.

Le déficit commercial des Etats-Unis s'est resserré davantage que prévu en juin, à la faveur d'un creux de trois ans et demi touché par les importations de pétrole, des données qui suggèrent que l'impact du commerce international sur la croissance sera peut-être moins négatif que ce qui avait été initialement anticipé. /Photo d'archives/REUTERS/Beck Diefenbach

Le département du Commerce a précisé mercredi que ce déficit avait diminué de 7% à 41,5 milliards de dollars en juin, un plus bas depuis le mois de janvier. Le déficit de mai a été revu à la hausse à 44,7 milliards. Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé un déficit de 44,7 milliards par rapport à une première estimation pour le mois de mai de 44,4 milliards.

Ajusté de l‘inflation, le déficit commercial est revenu à 48,8 milliards de dollars, contre 52,0 milliards en mai.

Le déficit commercial de juin est nettement moins creusé que ce qu‘avait retenu le gouvernement pour le calcul de sa première estimation de produit intérieur brut (PIB). Cela peut laisser entrevoir une révision à la hausse de ce PIB lors de la deuxième estimation.

Publié la semaine dernière, le PIB américain sur la période avril-juin a augmenté de 4,0% en première estimation, après un recul de 2,1% sur les trois premiers mois de l‘année. Le déficit commercial avait apporté une contribution négative de 0,61% au PIB du deuxième trimestre.

Les importations ont reculé de 1,2% en juin, recul le plus marqué en un an, à 237,4 milliards de dollars. Cela est surtout le fait d‘un tassement des importations de pétrole, revenues à 27,4 milliards, au plus bas depuis novembre, contre 28,3 milliards en mai.

Le boom du gaz de schiste observé depuis plusieurs années aux Etats-Unis a réduit la dépendance du pays au pétrole étranger.

Les exportations ont augmenté de 0,1% en juin, à un niveau record de 195,9 milliards de dollars.

Lucia Mutikani, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below