30 juillet 2014 / 16:18 / il y a 3 ans

Les Bourses européennes terminent en baisse

PARIS (Reuters) - Les marchés d‘actions européens ont terminé en baisse mercredi, l‘annonce du rebond spectaculaire de la croissance américaine au deuxième trimestre ayant fait long feu, les investisseurs restant finalement sur la réserve, certains résultats publiés en Europe les ayant dissuadés de passer à l‘achat.

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 1,22% (53,28 points) à 4.312,30 points. Le Footsie britannique a perdu 0,5% et le Dax allemand 0,62%, tandis que l‘indice EuroStoxx 50 a abandonné 0,67% et le FTSEurofirst 300 0,49%.

A Wall Street, les indices sont plus hésitants, le Dow Jones et le S&P 500 approchant de l‘équilibre, tandis que le Nasdaq évolue dans le vert, les valeurs technologiques profitant notamment des trimestriels encourageants livrés par Twitter (+21,24%).

Aux valeurs, Total (-4,93%) a lourdement pesé sur le CAC 40, le groupe pétrolier a déçu les investisseurs en annonçant une baisse de ses bénéfices et l‘interruption de sa montée au capital du russe Novatek.

Lafarge a chuté de 4,42% dans le sillage du repli de Holcim (-4,82%) avec lequel il s‘apprête à fusionner et dont les résultats ont eux aussi déçu.

Schneider Electric a de son côté abandonné 4,27% après avoir annoncé un recul de son activité au T2.

Contre la tendance, Airbus a pris 3,01%, faisant part d‘une hausse de 10% de son bénéfice d‘exploitation et de sa volonté de sortir de Dassault Aviation.

Sur le SBF 120, l‘une des plus forte hausse est à mettre à l‘actif de PSA Peugeot-Citroën (+6,04%) après que le groupe eut annoncé qu‘il était revenu dans le vert.

Sur le marché des changes, l‘euro a renoué avec un plus bas de huit mois dans la foulée de la publication des chiffres du PIB américain au deuxième trimestre. Le billet vert a atteint parallèlement un plus haut de dix mois contre un panier de devises.

La statistique a également joué sur le marché obligataire, le rendement du papier américain a deux ans retrouvant des plus hauts sans précédent depuis mai 2011, les investisseurs s‘attendant à ce que l‘amélioration de la conjoncture incite les membres du comité de politique monétaire de la Fed, qui communiquera sa décision à 18h00 GMT, à durcir le ton.

Les cours du brut s‘inscrivent en baisse, les investisseurs jugeant que l‘offre est largement suffisante pour compenser les perturbations d‘approvisionnement imputables aux incertitudes gépolitiques.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below