29 juillet 2014 / 16:14 / dans 3 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse dans un environnement de marché marqué par les résultats d‘entreprises, soutenue par l‘amélioration beaucoup plus forte que prévu de la confiance du consommateur américain qui a atteint en juillet un niveau inédit depuis octobre 2007.

L‘indice CAC 40 a pris 0,48% à 4.365,58 points:

* GEMALTO (+2,1% à 73,01 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40, la valeur survendue ces deux dernières séances sur le plan graphique ayant rebondi sur un support technique autour de 72 à 72,50 euros. Le groupe a signé un nouvel accord de licence avec INSIDE SECURE (+6,37% à 4,51 euros) sur le protocole SWP (single wire protocol) - une norme permettant de relier par une seule connexion la carte SIM et la puce sans contact (NFC) dans un téléphone portable.

* ORANGE (+1,82% à 12,02 euros) a commencé à récolter les fruits de ses investissements dans le très haut débit fixe et mobile en France, son principal marché, où sa stratégie orientée vers le haut de gamme l‘a pour l‘instant protégé de l‘offensive low cost de ses concurrents dans le fixe.

* MICHELIN a terminé sur une hausse de 1,77% à 84,34 euros après avoir amélioré son résultat opérationnel au premier semestre malgré un environnement caractérisé par des prix tendus et la persistante d‘un fort effet de changes qui ont pesé sur ses ventes.

La valeur a les faveurs d‘Aurel BGC par rapport à Continental, le courtier estimant que Michelin pourrait profiter d‘un meilleur “momentum” de l‘économie chinoise, notamment sur ses ventes à destination de l‘industrie minière.

* Le secteur IMMOBILIER européen (+0,93%) a fini en tête des hausses sectorielles en Europe à la suite de l‘annonce du projet de rachat du néerlandais CORIO par le français KLEPIERRE.

Klépierre et Corio, suspendus ce mardi jusqu‘à 14h50, ont fini respectivement en baisse de 2,76% à 35,35 euros et en hausse de 10,27% à 39,52 euros. UNIBAIL RODAMCO a pris 1,48% à 205,45 euros.

* De son côté GECINA a gagné 2,67% à 103,75 euros. L‘espagnol Metrovacesa a finalisé sa sortie du capital de Gecina dont il était le premier actionnaire, ce qui clôt plusieurs années d‘interrogations sur l‘avenir de la foncière française.

* TELEPERFORMANCE a bondi de 9,31% à 52,77 euros, plus forte progression du SBF 120 au lendemain de l‘annonce d‘une révision à la hausse de ses prévisions pour 2014.

UBS parle de “performance stellaire” et réitère son conseil d‘achat.

* ATOS, qui a vu sa marge opérationnelle s‘améliorer au premier semestre et confirmé ses prévisions 2014, a grimpé de 5% à 60,5 euros.

CAPGEMINI a fini en hausse de 1,33% à 53,19 euros.

* ALTRAN TECHNOLOGIES a terminé sur un gain de 2,27% à 8,079 euros après la publication d‘un chiffre d‘affaires en progression de 6,5% à 862 millions d‘euros au premier semestre et d‘une forte amélioration de son taux de facturation (+86,7%).

* FAURECIA a avancé de 1,25% à 27,945 euros à la suite du relèvement de son objectif annuel de marge.

PLASTIC OMNIUM a reculé de 4,44% à 21,10 euros et VALEO de 0,66% à 91,66 euros.

* RENAULT (-4,63% à 66,28 euros, plus forte baisse du CAC 40) a enregistré un bond de 25% de son résultat opérationnel au premier semestre grâce à des réductions de coûts mais le free cash flow opérationnel de l‘automobile est tombé à -360 millions d‘euros sur le semestre écoulé, contre -31 millions un an plus tôt.

* PUBLICIS a encore glissé de 1,9% à 54,76 euros au lendemain d‘un repli de 3% alimenté par Citigroup, qui a abaissé sa recommandation sur le titre de “neutre” à “vendre” et ramené son objectif de cours de 61,50 à 55 euros, le broker ayant réduit ses prévisions de résultats pour 2014-2015 face à l‘anticipation d‘une croissance faible, de marges réduites et d‘effets de change défavorables.

* AIRBUS a perdu 0,76% à 43,685 euros. Le constructeur aéronautique a annoncé avoir notifié à la compagnie aérienne japonaise Skymark Airlines que sa commande de six A380 ne serait pas exécutée, l‘entreprise n‘étant pas en mesure de la financer.

* GAMELOFT a chuté de 16,52% à 4,75 euros dans des volumes ayant représenté 21,4 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. L‘éditeur de jeux vidéo pâtit d‘un chiffre d‘affaires semestriel inférieur aux attentes et de nouvelles perspectives jugées décevantes.

* MONTUPET (-5,91% à 52,72 euros) est resté sous pression. Depuis sa publication semestrielle en fin de semaine dernière qui a déçu les investisseurs, l‘équipementier automobile a lâché 16%.

* EIFFAGE a baissé de 1,53% à 49,335 euros, l‘évolution de l‘activité du groupe dans la construction et notamment sa branche Energie suscitant des doutes.

Alexandre Boksenbaum-Granier, Raoul Sachs, édité par Matthias BLamont

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below