18 juillet 2014 / 10:54 / dans 3 ans

Bénéfice de General Electric en hausse de 13% au 2e trimestre

(Reuters) - General Electric a publié vendredi un bénéfice net trimestriel en hausse de 13% grâce à la croissance de ses ventes de moteurs d‘avions et d‘équipements pour le secteur du pétrole et du gaz et dit qu‘il envisageait une introduction en Bourse de son activité de carte de crédit à la fin du mois.

General Electric annonce une hausse de 13% de son bénéfice net trimestriel, soutenu par la croissance de ses ventes de moteurs d'avions et d'équipements pour le secteur du pétrole et du gaz. /Photo prise le 23 juin 2014/REUTERS/Vincent Kessler

Le conglomérat industriel américain veut lancer une IPO partielle de son activité de crédit à la consommation en Amérique du Nord, qui prendra le nom de Synchrony Financial, dans l‘optique de s‘en dessaisir et de rationaliser sa filiale financière GE Capital.

Synchrony Financial a dit qu‘elle comptait lever dans les 3,25 milliards de dollars à l‘occasion de son IPO. Cette dernière, portant sur 125 millions de titres, serait mise à prix entre 23 et 26 dollars pièce, ajoute-t-elle, dans un document remis à la Securities and Exchange Commission (SEC).

L‘IPO valoriserait donc Synchrony Financial à 21,6 milliards de dollars au plus, alors que des banquiers l‘estimaient à 16-18 milliards de dollars. La division Consumer Finance de GE verra sa participation ramenée de 100% à 85% à l‘issue de l‘opération.

Le PDG Jeffrey Immelt veut que le volet industriel du groupe contribue au bénéfice à hauteur de 75% en 2016 contre 55% l‘an passé, ce qui explique l‘opération réalisée avec Alstom le mois dernier.

A ce sujet, GE a précisé dans un communiqué que l‘alliance avec Alstom, dont il rachètera une partie des activités dans l‘énergie pour 16,9 milliards de dollars, devrait avoir un impact positif sur ses résultats dès l‘an prochain et contribuer à son bénéfice par action à hauteur de six à neuf cents en 2016.

Les analystes tablent pour 2016 sur un BPA total de 1,97 dollar.

CHANGER LE PORTEFEUILLE

“GE a toujours reformaté régulièrement son portefeuille d‘actifs”, remarque Tim Ghriskey (Solaris Asset Management), ajoutant que les dernières initiatives en la matière peuvent réellement avoir un effet sur l‘action.

GE a dégagé au deuxième trimestre un bénéfice net de 3,55 milliards de dollars (2,63 milliards d‘euros), soit 35 cents par action, contre 3,13 milliards (30 cents/action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action (BPA) ressort à 39 cents, un résultat conforme au consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d‘affaires trimestriel a progressé de 3,4% à 36,23 milliards de dollars, alors que les analystes financiers prévoyaient en moyenne 36,3 milliards.

Le C.A. a augmenté de 15% dans le segment aviation et de 20% dans la division gaz et pétrole.

Globalement, le C.A. industriel de GE a progressé de 5% hors acquisitions et le conglomérat confirme son objectif d‘une croissance industrielle organique de 4% à 7% cette année.

La marge industrielle, très suivie par Wall Street, a augmenté de 0,2 point à 15,5%.

Le carnet de commandes et de contrats de services a augmenté de 10% à 246 milliards de dollars. Les nouvelles commandes de matériel ont diminué de 3% durant le trimestre, après avoir également fléchi au premier trimestre, mais les nouveaux contrats ont eux augmenté de 14%.

Marc Angrand et Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below