16 juillet 2014 / 12:42 / il y a 3 ans

RPT-100 milliards de dollars de commandes pour Airbus et Boeing

Airbus et Boeing ont franchi le seuil des 100 milliards de dollars de commandes au salon aéronautique de Farnborough mercredi, signe que les deux rivaux ont encore du potentiel pour remplir des carnets de commandes déjà à des niveaux record. /Photo prise le 14 juillet 2014/Kieran Doherty

FARNBOROUGH Royaume-Uni (Reuters) - Répétition du titre.

Airbus et Boeing ont engrangé environ 100 milliards de dollars de commandes au salon aéronautique de Farnborough mercredi, signe que les deux rivaux ont encore du potentiel pour remplir des carnets de commandes déjà à des niveaux record.

De récents avertissements lancés par des compagnies aériennes comme Air France-KLM et Lufthansa ont fait craindre un brusque ralentissement de la demande pour de nouveaux avions, voire même des annulations.

Qatar Airways a cependant bouclé mercredi une commande de 50 Boeing 777-9 pour 19 milliards de dollars aux prix catalogue, avec une option pour 50 autres.

Air Mauritius a parallèlement passé commande de six A350-900, d'une valeur de 1,77 milliard de dollars au prix catalogue, dont deux seront loués.

Le futur long-courrier d'Airbus, dont Qatar Airways est le premier client, doit entrer en service fin 2014.

L'action Airbus Group a toutefois clôturé en baisse de 2,5%. Lors d'une présentation aux analystes mercredi, le groupe a indiqué qu'il pourrait devoir réduire la production de l'A330 au cours de la période de transition jusqu'à l'entrée en service prévue fin 2017 d'une nouvelle version, l'A330neo, lancée lundi à Farnborough.

Le président exécutif d'Airbus Fabrice Brégier a reconnu lundi que les projections de demande sur lesquelles le groupe travaille pourraient entraîner une baisse de la production moyenne de l'A330 en deçà du rythme mensuel actuel de 10 par mois.

Mais Airbus a donné d'autres indications mercredi aux analystes, a-t-on appris auprès de participants.

LES LOUEURS D'AVIONS MÈNENT LE BAL

Les loueurs ont passé la plus grande partie des commandes du salon de Farnborough, qui s'est ouvert lundi près de Londres, pariant sur des années de croissance au Moyen-Orient et en Asie.

Le cru 2014 de Farnborough a d'ores et déjà dépassé les 72 milliards de dollars de commandes et engagements enregistrés en 2012. Au salon du Bourget, organisé alternativement avec celui de Farnborough, la moisson de commandes avait totalisé 135 milliards de dollars en 2013.

Airbus a enregistré environ 60 milliards de dollars de commandes et d'engagement à Farnborough, après avoir frappé un grand coup dès lundi avec le lancement de l'A330neo, version remotorisée de son long-courrier.

L'avionneur européen a une nouvelle fois engrangé de nombreuses commandes de monocouloirs de la famille A320, dépassant le seuil des 3.000 commandes d'A320neo, et voyant un intérêt accru pour l'A321, la plus grande des trois versions.

    "On voit une proportion des A321 qui s'accroît très sensiblement dans les carnets de commandes avec un niveau de personnalisation des cabines sur ce type d'avions qui n'avait pas lieu auparavant", a déclaré à Reuters Alain Guillot, consultant chez Alix Partners.

"On utilise les monocouloirs sur un rayon d'action plus long puisqu'on va gagner en consommation de carburants", a-t-il ajouté.

La compagnie chinoise Hainan Airlines a elle aussi annoncé un projet de commandes de 50 Boeing 737 MAX 8 d’un montant de 5,1 milliards de dollars aux prix catalogue.

Boeing menait le bal en termes de commandes avant Farnborough, avec 649 commandes nettes au 8 juillet contre 290 pour Airbus.

Le canadien Bombardier a de son côté franchi mercredi le seuil des 500 commandes pour son turbopropulseur Q400 et son CSeries, avec trois commandes totalisant 20 appareils.

En fin de journée, un porte-parole d'Airbus a réaffirmé que le programme A380 était "bien engagé" pour atteindre l'équilibre financier en 2015 comme prévu, démentant une information d'une chaîne de télévision allemande selon laquelle des réparations déjà annoncées sur les portes du très gros porteur pourraient mettre en péril cet objectif.

Airbus teste des améliorations des portes de l'A380 à la suite d'incidents consistant principalement en des bruits pendant les vols, a précisé le porte-parole, précisant que ces modifications devraient être approuvées à l'automne et appliquées à tous les appareils en production à partir de 2015.

Avec Cyril Altmeyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below