14 juillet 2014 / 08:35 / dans 3 ans

Shire recommandera une offre d'Abbvie à 53,20 livres par action

Le groupe pharmaceutique britannique Shire s'est dit prêt lundi à recommander une offre de rachat de 31 milliards de livres (22,7 milliards d'euros) par l'américain AbbVie, avec qui il est entré en discussions après avoir reçu une cinquième proposition. /Photo prise le 11 juillet 2014/REUTERS/Suzanne Plunkett

LONDRES (Reuters) - Le groupe pharmaceutique britannique Shire s‘est dit prêt lundi à recommander une offre de rachat de 31 milliards de livres (22,7 milliards d‘euros) par l‘américain AbbVie, avec qui il est entré en discussions après avoir reçu une cinquième proposition.

AbbVie, qui pourrait tout à la fois, en cas de rachat de Shire, réduire le montant de ses impôts et diversifier sa gamme, a porté dimanche son offre à 53,20 livres par action à la demande du groupe basé à Dublin. Sa dernière offre, formulée la semaine dernière, s‘élevait à 51,15 livres par action.

Vers 08h15 GMT, le titre Shire s‘adjugeait 2,65% à 49,99 livres à Londres, surperformant l‘indice phare (+0,7%)

Reuters avait rapporté samedi que Shire, spécialisé dans les maladies rares, avait demandé à AbbVie de relever encore son offre pour la porter autour de 53 livres par action.

Dans un communiqué, Shire a déclaré que la nouvelle offre prévoyait le versement de 24,44 livres en numéraire et 0,8960 action AbbVie par titre Shire. Selon ces termes, les actionnaires de Shire détiendraient environ 25% du nouveau groupe.

“Le conseil de Shire a indiqué à AbbVie qu‘il serait disposé à recommander auprès de ses actionnaires une offre au niveau de la proposition relevée”, dit le communiqué. “En conséquence, le conseil est en discussions approfondies avec AbbVie sur ces modalités”.

Avec Shire, AbbVie pourrait diversifier sa gamme alors que le groupe réalise aujourd‘hui près de 60% de son chiffre d‘affaires avec l‘Humira, un traitement de la polyarthrite rhumatoïde sur lequel il perdra l‘exclusivité mondiale fin 2016.

Mais le groupe, dont le siège est à Chicago, a également des motivations d‘ordre fiscal. Transférer son siège social au Royaume-Uni ou en Irlande permettrait à AbbVie de réduire son impôt sur les sociétés.

Le siège de Shire, fondé en Grande-Bretagne, est installé à Dublin mais le groupe est piloté depuis Boston, aux Etats-Unis, où le laboratoire réalise la majeure partie de ses ventes.

Kate Holton, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below