8 juillet 2014 / 12:32 / il y a 3 ans

AbbVie relève son offre sur Shire à 51,15 livres par action

LONDRES (Reuters) - Le groupe pharmaceutique américain AbbVie a relevé mardi son offre d‘achat sur le britannique Shire pour la porter à 30,1 milliards de livres (37,9 milliards d‘euros) espérant ainsi convaincre une cible qui a déjà rejeté ses trois premières propositions.

Le groupe pharmaceutique américain AbbVie a relevé mardi son offre d'achat sur le britannique Shire à 51,15 livres par action, espérant ainsi convaincre une cible qui a jusqu'à présent rejeté ses avances. /Photo d'archives/REUTERS/Srdjan Zivulovic

La nouvelle offre, à 51,15 livres par action en numéraire et en titres, représente 11% de plus que la précédente, à 46,26 livres, que Shire avait repoussée en jugeant qu‘elle le sous-évaluait.

A la Bourse de Londres, Shire gagnait 0,43% à 46,71 livres à 13h00 GMT alors qu‘elle était dans le rouge avant l‘annonce de l‘offre d‘AbbVie, qui se décompose en 22,44 livres en numéraire et 0,8568 action AbbVie par titre Shire.

AbbVie est motivé par l‘opportunité de diversifier sa gamme de produits mais aussi par la possibilité de devenir imposable au Royaume-Uni, ce qui lui permettrait de réduire nettement son impôt sur les sociétés.

Le groupe américain réalise aujourd‘hui près de 60% de son chiffre d‘affaires avec l‘Humira, un traitement de la polyarthrite rhumatoïde sur lequel il perdra l‘exclusivité mondiale en 2016.

Son directeur général Richard Gonzalez a plaidé sa cause devant des actionnaires de Shire au cours d‘une série de réunions ces dernières semaines des deux côtés de l‘Atlantique.

Mardi, AbbVie a déclaré s‘être entretenu avec des actionnaires de Shire représentant une majorité du capital de ce dernier.

Son offensive constitue la deuxième tentative d‘un groupe pharmaceutique américain de rachat d‘un concurrent britannique, après l‘offre de près de 70 milliards de livres de Pfizer sur AstraZeneca, abandonnée fin mai face à l‘opposition de la cible et des autorités britanniques.

UNE OFFRE HOSTILE PAS EXCLUE

AbbVie assure que sa nouvelle offre intègre une répartition équilibrée des synergies potentielles entre les actionnaires des deux groupes et précise que les actionnaires actuels de Shire détiendraient 24% du nouvel ensemble.

“AbbVie a présenté à Shire une offre convaincante qui crée de la valeur immédiatement et à long terme pour les actionnaires des deux entreprises. Nous pensons que ses actionnaires devraient vivement encourager le conseil d‘administration de Shire à engager un dialogue constructif avec AbbVie”, a dit Richard Gonzalez dans un communiqué.

Il a ensuite précisé à Reuters ne pas exclure de lancer une offre hostile.

Shire a simplement pris acte de la nouvelle proposition, expliquant que son conseil d‘administration allait se réunir pour l‘étudier.

Selon la réglementation britannique des OPA, AbbVie a jusqu‘au 18 juillet pour présenter une offre ferme ou renoncer, ce qui l‘empêcherait de revenir à la charge pendant six mois.

Shire, fondé en Grande-Bretagne, est aujourd‘hui géré depuis Boston, aux Etats-Unis, même si son siège est installé à Dublin, en Irlande. Le groupe réalise la majeure partie de son chiffre d‘affaires sur le marché américain.

Sa présence en Grande-Bretagne est donc réduite, ce qui explique que la convoitise d‘AbbVie n‘ait pas soulevé autant de protestations dans les milieux politiques britanniques que l‘offre de Pfizer sur AstraZeneca au printemps.

avec Paul Sandle, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below