7 juillet 2014 / 07:08 / il y a 3 ans

Le marché européen soutient les ventes semestrielles de Renault

PARIS (Reuters) - Renault a fait état lundi d‘une hausse de 4,7% de ses ventes en volume au premier semestre, sa solide performance en Europe grâce notamment à la dernière Clio compensant les difficultés apparues à l‘international.

Renault a fait état lundi d'une hausse de 4,7% de ses ventes en volume au premier semestre, sa solide performance en Europe permettant de compenser les difficultés apparues à l'international. /Photo d'archives/REUTERS/Srdjan Zivulovic

Le constructeur automobile a commercialisé dans le monde 1,36 million de véhicules - voitures et utilitaires légers - lors des six premiers mois de l‘année. La quatrième génération de la petite berline Renault a été le modèle le plus vendu du groupe, au coude-à-coude avec le Duster, le 4X4 low cost commercialisé en Europe sous la marque Dacia et ailleurs sous la marque Renault.

Les ventes de modèles low cost, ou entrée de gamme, du groupe ont progressé de 8,7% au premier semestre, contre +2% pour le reste de la gamme, faisant passer leur poids à 42% des ventes totales sur les six mois à fin juin, contre 40% un an plus tôt et 41% sur l‘ensemble de 2013.

En Europe, les ventes du constructeur ont bondi de 18% grâce au succès de la Renault Clio, de son cousin 4X4 Renault Captur et de leur cousine Dacia Sandero, alors qu‘hors du continent, les ventes ont trébuché de 9% à cause de la baisse de plusieurs marchés émergents comme l‘Algérie, la Turquie, l‘Argentine, la Russie, le Brésil ou l‘Inde.

“Cette progression en Europe nous a permis de compenser la chute de nombre de nos principaux marchés émergents”, a déclaré Jérôme Stoll, directeur commercial de Renault, au cours d‘un ‘chat’ de presse. “Nous prévoyons une certaine continuité dans l‘évolution des marchés au second semestre.”

Les ventes hors d‘Europe sont ainsi retombées mécaniquement à 43% des ventes totales du groupe, contre 50% un an plus tôt, alors qu‘elles n‘ont cessé de gagner du terrain ces dernières années.

Malgré les difficultés apparues dans les émergents, Renault est parvenu à maintenir sa part de marché, voire à la faire progresser au Brésil, son deuxième pays en termes de ventes derrière la France et devant la Russie et l‘Allemagne.

Grâce à un marché européen qu‘il attend désormais en hausse de 3% à 4% sur l‘année, un peu mieux que prévu, le groupe a maintenu son objectif d‘une croissance de ses ventes mondiales en 2014, dans un marché global qu‘il voit en hausse de 2% à 3%.

En Bourse, l‘action Renault est en tête de l‘indice CAC 40 en matinée (+2,3% à 72,2 euros à 12h30).

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below