26 juin 2014 / 10:49 / dans 3 ans

Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

Vers 12h30, Danone (+2,9%) est largement en tête des hausses du CAC 40, qui lui évolue peu (+0,06% ). Natixis a relevé son conseil sur le titre de "neutre" à "achat. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, où l‘indice CAC 40 évolue peu (+0,06% à 4.463,31 points à 12h32) au lendemain d‘une baisse de 1,28% sous l‘effet cumulé des inquiétudes entourant le conflit en Irak et le sérieux trou d‘air de l‘économie américaine au premier trimestre.

* DANONE (+2,9%) est largement en tête des hausses de l‘indice CAC 40 après que Natixis a relevé son conseil sur le titre de “neutre” à “achat”, estimant que faute d‘un redressement durable de sa rentabilité et de son profil de risque, le géant agroalimentaire français sera la cible d‘une OPA.

* Des valeurs CYCLIQUES, délaissées mercredi, se reprennent modestement. LAFARGE gagne 0,83%, ALCATEL-LUCENT 0,98%, TECHNIP 0,85%.

SAINT-GOBAIN rebondit de 0,89% après une perte de 5,74% au cours des quatre dernières séances.

* ESSILOR gagne 0,86% et semble avoir rassuré les investisseurs sur ses perspectives à la fois de croissance organique, de croissance externe et de génération de cash flow disponible lors d‘une réunion organisée mercredi à Londres. Société générale réitère son conseil d‘achat.

* BNP PARIBAS (+0,54%) espère que l‘amende qu‘elle se prépare à devoir acquitter aux Etats-Unis pour avoir contourné les règles d‘embargo pendant plusieurs années s‘établira autour de sept à huit milliards de dollars, ont déclaré à Reuters deux sources au fait des discussions.

* GEMALTO perd 1,39% à 75,05 euros, plus forte baisse du CAC 40, et confirme l‘accélération d‘un mouvement technique à la baisse depuis que le titre est passé le 19 juin en dessous de ses moyennes mobiles à 20 jours (81,064 euros) et 50 jours (80,649).

* PSA PEUGEOT CITROËN (+2,5%) a annoncé jeudi la signature avec ses six syndicats d‘un accord visant à encourager les départs dans les métiers exposés à des sureffectifs, dans le cadre de son accord de compétitivité.

* SOITEC perd encore 2,4% à 2,32 euros, plus forte baisse du SBF 120, après avoir chuté de 7,45% mercredi après l‘annonce du lancement d‘une augmentation de capital jugée très dilutive.

Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below